Flash

BAN2

 

La Fédération congolaise de football association (FECOFA), se retrouva en assemblée générale extraordinaire et élective, le mardi 28 décembre prochain, à l’Hôtel Béatrice, dans la Commune de la Gombe, a indiqué samedi, le président a.i de cette instance sportive, Donatien Tshimanga Mwamba, dans une correspondance adressée à ses entités subdélégaire.

Tshimanga Donatien a donc écrit aux présidents des Ligues nationales et provinciales, ainsi les clubs qualifiés aux compétitions interclubs de la CAF leur confirmer de l’organisation de ces assises dans un bref délai, soit dans un mois et demi. Il a même réservé aux autorités politiques, dont le Ministre des Sports et Loisirs, pour réaffirmer la détermination cette fois-là, de doter l’organe faitier du football congolais, un comité des dirigeants démocratiquement élus.

Le communiqué de Donatien Tshimanga fixant la tenue de ces élections a été rendu public aussitôt après le passage du Secrétaire général de la Confédération africaine de football (Caf), Veron Monsengo, qui raconte-on dans les couloirs, aurait sommé et même annoncé des sanctions de la part de la CAF, si la Fecofa n’organise pas les élections d’ici la fin de l’année.

Dans cet embarras de choix, anticipe les élections à la FECOFA pendant qu’à la Ligue nationale de football (Linafoot), les choses ne se précisent toujours pas.

Pour la FECOFA, il faut noter que le 28 décembre là, sera une assemblée de tous les enjeux qui sera étalée sur un ordre très précis, dont l’approbation du rapport d’activités 2020-2021; présentation du bilan financier et approbation des prévisions budgétaires de l’exercice 2021-2022. Ensuite, viendra les élections proprement dites.

EG

 

 

Pin It