Flash

BAN2

 

Le Parti Lumumbiste Unifié va soutenir la candidature du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo lors de l’élection présidentielle de 2023. C’est le Secrétaire General et Chef du Parti, Willy Makiashi, qui l’a annoncé officiellement devant les militants et cadres du parti au cours d’une matinée politique organisée ce dimanche 14 Novembre 2021 à l’esplanade de la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin). C’était en présence de Peter Kazadi, député provincial et membre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Au cours de la même matinée, M. Willy Makiashi s’est dit prêt à affronter les élections à différents niveaux pour démontrer la capacité de la machine Palu.

«A ce sujet, le Palu se dit prêt à se présenter à nouveau devant le souverain primaire pour le renouvellement, à différents niveaux, des mandats politiques, au cours des élections prochaines dont le processus est déjà amorcé.

Par la même occasion, le Palu annonce de façon solennelle son soutien au candidat de l’Union Sacrée de la Nation à la Magistrature suprême, pour les échéances électorales de 2023, en la personne de Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi ; Nous, le Palu, se projetant en 2028, avec sans doute, le soutien de Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi. Nous n’avons pas fait ce choix pour être nécessairement compris. Nous l’avons fait parce que le Congo doit avancer», a indiqué Willy Makiashi dans son allocution. Il a appelé par la même occasion toutes les forces politiques de la RDC à soutenir le processus électoral déjà en marche. D’après lui, les revendications autour de l’installation du nouveau bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante sont de nature à tirer inutilement les choses en longueur. «Nous appelons tous les congolais au soutien d’un processus électoral modelé et dirigé par les congolais, pour la paix et la démocratie en RDC. A cet effet, nous engageons le Parlement à consolider une législation électorale qui consacre une Centrale électorale plus imposante que les individus. Cette option a l’intérêt de permettre des élections plus accessibles et équitables, de sorte qu’aucun candidat ne bénéficie d’un avantage indu par rapport par rapport aux autres. Ce qui mettrait définitivement fin à la fameuse crise de légitimité qui mine, à longueur de temps, la vitalité du pays », insiste le SG Makiashi. Plus loin, dans son discours, il a annoncé une décision d’amnistie pour tous les actes d’interprétation au sein du parti en vue de la consolidation des acquis légués par feu Antoine Gizenga d’heureuse mémoire.

La Pros.

 

 

Pin It