Flash

BAN2

 

C’était  au cours d’une réunion avec le comité de la conjoncture économique tenu dans son cabinet de travail, que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde s’est proposé de réduire le train de vie des institutions politiques, en commençant par les membres du gouvernement qu'il dirige.

Le but est de transvaser les surplus dans la rubrique «investissements». Il faut signaler que la question sera inscrite à l’ordre du jour du Conseil des ministres de ce vendredi 13 août 2021.

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, à travers une réunion du comité de conjoncture économique, dans son cabinet, tenu le mercredi 11 août 2021 dans son cabinet du travail, avec les ministres sectoriels concernés, a levé l’option sur l'augmentation des recettes publiques constatée depuis la patrouille financière de l'Inspection Générale des Finances (IGF), qui profite plus au fonctionnement des institutions politiques et à la rémunération de leurs animateurs qu'aux investissements.

Face à cette situation, il a promis de soumettre la question au débat lors du prochain Conseil des ministres, ce vendredi 13 août 2021. A l’en croire, il y a nécessité et urgence de réduire les émoluments des ministres ainsi que les frais de fonctionnement des cabinets ministériels.

Cependant, l'autre question soulevée dans cette réunion restreinte des membres du gouvernement, était celle liée à la baisse des tarifs de transport aérien, dont l'application tarde à se faire concrétiser malgré l'arrêté du ministre de l'Economie rendu public à cet effet.

Il faut noter que le Premier ministre a insisté pour que la décision gouvernementale soit d'application effective, en tenant compte des pratiques du secteur quant à ce.

En termes de rappel, l'arrêté signé par le ministre de l’Economie samedi dernier, en exécution de la décision prise au Conseil des ministres, prévoit la baisse des tarifs de transport aérien sur les lignes domestiques entre 45 % et 70 %. Les discussions à la réunion du comité de conjoncture économique ont également tourné autour de la baisse des prix des surgelés. Le Premier ministre a décidé qu'un panel comprenant les ministres membres du comité soit mis en place le plus rapidement possible afin de finaliser les pourparlers déjà entamés avec les importateurs en vue de concrétiser la baisse effective des prix sur le marché, conformément à la décision du gouvernement.

Ainsi,  quelques constats ont été faits pendant la réunion, il s’agit de la situation économique qui reste globalement stable ; les recettes publiques qui sont en nette augmentation ; la monnaie nationale qui est resté stable, les réserves de change poursuivent leur croissance et ont atteint plus de 7 semaines d'importations, aussi bien d’autres points capitaux.

Salem Buabua

Pin It