Flash

BAN2

 

«Promouvoir le civisme routier dans la ville-province de Kinshasa », tel est l’objectif poursuivi par la Synergie des Associations pour la Défense des Droits des Chauffeurs et pour la Promotion du Civisme Routier, SADCPCR en sigle, Asbl que dirige Chardin Ngoie. Après les différentes rencontres obtenues avec quelques décideurs et les chauffeurs de la Capitale RD Congolaise, Chardin Ngoie et une délégation des Asbl de chauffeurs étaient, le lundi 19 juillet dernier, reçus  par le responsable de la Police Nationale Congolais ville de Kinshasa, le Commissaire divisionnaire adjoint, Sylvano Kasongo, dans son cabinet de travail.

Au Commissariat Provincial, plusieurs sujets ont été abordés au cours de ces échanges. Accompagné de ses deux adjoints, tous, responsables des unités de commandement des services spécialisés de la police, ville de Kinshasa, le Général Kasongo a prodigué des forts conseils à cette Asbl qui milite pour le bien-être des chauffeurs. La légalisation des ASBL œuvrant dans le domaine des transports, les revendications des conducteurs, la situation des embouteillages à Kinshasa et la situation sociale et professionnelle des conducteurs, sont des points soulevés par la synergie devant le numéro Un de la Police Ville-province de Kinshasa et ses collaborateurs.

A en croire Chardin Ngoie, les questions relatives aux tracasseries policières surtout des agents de transport se sont aussi invitées lors de cette rencontre très importante. De son côté, le commissaire divisionnaire adjoint a, pour répondre favorablement aux différentes revendications des conducteurs, demandé à ses interlocuteurs d’élaborer un mémo qui sera transmis à la commission chargée de travailler sur ce dossier avant d’insister sur la légalisation des ASBL membres de la synergie.

Au sortir de ces échanges, en tant que Coordonnateur national de cette structure, Chardin Ngoie a remercié le patron de la police pour son attention et sa disponibilité. «Il a promis de suivre personnellement la situation des conducteurs de Kinshasa. La force reste à la loi. Chacun doit savoir jouer son rôle. Nous insistons sur le respect du code de la route», a rapporté Chardin Ngoie.

Soulignons par ailleurs que depuis plusieurs mois maintenant, cette synergie des chauffeurs dirigée par Chardin Ngoie multiplie des rencontres avec les autorités de la Police Nationale Congolaise en ce qui concerne l’amélioration du trafic routier, la lutte contre les tracasseries policières. Il y a quelques mois, Chardin Ngoie avec sa délégation avaient rencontré l’Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise, le Général Raüs Chalwe, pour quasiment le même plaidoyer. Les députés provinciaux et nationaux élus de la ville de Kinshasa n’ont pas été du reste, à l’instar de Roméo Mudisi, Bernard Kayumba et Cie.

Steve Ilunga

Pin It