Flash

BAN2

 

Le Président national du regroupement politique Le Centre, Germain Kambinga Katomba, a tenu ce lundi 12 juillet 2021 à Kinshasa, une conférence de presse au cours de laquelle il a appelé à un Forum de vérité et de réconciliation nationale. 

A cet effet, le Président national du groupement Le Centre a rappelé au Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, son discours de prise de fonction du pouvoir, le 24 janvier 2019, dont il évoqué un extrait : «Nous ferons de la réconciliation nationale l’une de nos priorités. Nous sommes convaincus de l’urgence de mettre en place rapidement une véritable procédure d’écoute et de dialogue dans l’ensemble du pays en prélude à un Forum de réconciliation qui réunira toutes nos forces vives », avait déclaré Félix Tshisekedi, lors de la prestation du serment.

Face à la situation perplexe dont est plongée la majorité des congolais et en scrutant les discours de la classe politique, Le Centre observe avec beaucoup de regrets, de circonspection et même d’amertume le glissement du corps social vers la haine et la division.

A en croire Germain Kambinga, cette haine serait due au fait de faire partie d’une appartenance ethnique, du positionnement politique, ainsi que des origines dont sont issues les uns et les autres.

Au regard de ce fait, Germain Kambinga s’interroge : ‘’Comment comprendre que des compatriotes puissent exprimer leur souhait de voir la situation sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 se détériorer et engendrer de nombreux morts parmi les congolais, si ce n’est le climat politique de haine qui gangrène notre pays. Comment comprendre que des congolais en arrivent à souhaiter la déroute et la défaite de nos forces armées à l’Est, s’ils ne sont pas motivés par la volonté haineuse d’étaler de façon radicale la suprématie de leur attachement politique à un camp plutôt qu’à un autre et cela au détriment de la cause nationale. Inacceptable! Comment comprendre que certains compatriotes, leurs écrits sur les réseaux sociaux faisant foi, aient pu souhaiter que le bilan de l’éruption du volcan Nyiragongo s’alourdisse, si ce n’est la volonté haineuse d’exprimer leur opposition au régime en place même de la façon la plus inhumaine. Nos valeurs ancestrales ne peuvent excuser cela ! Comment comprendre que pour des intérêts personnels, pour des intérêts purement politiques, notre société en soit arrivée à mettre le scellé sur les pensées intelligentes et prospectives, à privilégier le trafic du mensonge et le fanatisme ? Que l’on déverse désormais la haine dans l’espace public au détriment d’une vraie réflexion sur le devenir de notre chère Nation ?

Eu égard à cette situation, Le Centre en appelle à un sursaut patriotique de tous les fils et de toutes les filles de la RDC. Il est temps, déclare le président national du Centre, de mettre de côté les intérêts égoïstes et de travailler à l’harmonie de la  Nation. Car, dit-il, un pays sans harmonie ne peut prospérer dans quelque domaine que ce soit.

Salem Buabua

Pin It