Flash

BAN2

 

 La Chambre Spéciale de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe siégeant en matière repressive dans l’affaire Vital Kamehre et consorts a, enfin, rendu son verdict ce mardi 15 juin 2021, tard dans la soirée. Désormais, M. Kamerhe est condamné à 13 ans des travaux forcés. Tandis que M. Jammal est, quant à lui, condamné à six ans  des travaux forcés. Les deux prévenus ainsi condamnés en Appel disposent, normalement, d’autres voies de recours notamment, de se pourvoir  en Cassation.

Tollé de protestation

Ils n’attendaient pas autre chose que l’acquittement pur et simple. Aussi nombreux, étaient-ils hier, dans la soirée, les partisans de l’Unc, fous furieux, entendaient manifester leur mécontement lorsqu’une cohorte de policiers est venue les disperser au siège. 

Aujourd’hui, Billy Kambale, le tout nouveau Secrétaire Général, convoque une réunion d’évaluation générale de la situation,  avant d’annoncer au public, quelle serait  la position de l’UNC face à cette décision qu’ils jugent, d’ores et déjà, inique même si la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe a  réduit, tout de même,  la peine à 13 ans au lieu de 20 ans initialement prononcés, lors de ce  même procès du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe siègeant  au premier degré.

LPM

 

 

Pin It