Flash

BAN2

 

L’audition du discours-programme a été, enfin, programmée pour ce jeudi 22 avril 2021.  Maintenant que les violons se sont accordés, l’hypothèse de la dissolution du Parlement  que bien des milieux introduits brandissaient déjà  en guise de représailles pour neutraliser toutes les surenchères politiques,  est mise en sourdine.  Car, hier, en fin de la soirée, selon des bribes d’informations glanées dans les parvis de Kempinski Fleuve Congo Hôtel, les Députés ‘’révolutionnaires’’, ont été ramenés à la raison.   Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui les a rencontrés personnellement  a, à cette occasion, rappelé  l’essentiel du   rôle traditionnel dévolu à  un Député National. ‘’Voter les lois. Contrôler le gouvernement, les entreprises et services publics. Et non réclamer des postes ministériels’’. Tout en considérant,  à leur juste valeur,  la série de doléances contenues dans la lettre de ces Députés pétitionnaires, l’actuel  Chef de l’Etat leur a demandé, tout de même, d’accompagner la vision de l’Union sacrée jusqu’au bout. D’ailleurs, s’exprimant à ce sujet, Crispin Bindule, l’un des ces Députés-là, dit qu’il n’y aurait aucun malaise au sein de l’Union sacrée. Il reconnaît, cependant,  que les revendications posées relèvent bien d’une question de  gestion interne des ambitions.

Vers le grand oral

Le 23 octobre 2020, Félix Tshisekedi avait mis fin à la coaliton FCC-CACH. Le 6 décembre 2020 et 14 décembre 2020, dans deux discours sous-jacents, il revenait encore sur la teneur de son premier discours.

A chaque fois qu’il avait parlé, le fils du Sphinx de Limete renvoyait la charge, si lourde soit-elle,  de porter le programme de l’Union sacrée sur les épaules du nouveau gouvernement que dirige aujourd’hui Sama Lukonde Kyenge, 43 ans, nommé Premier Ministre, le 15 février 2021.

Si rien ne perturbe le programme, ce dernier  devra donc présenter son discours-programme aux Députés Nationaux ce jeudi 22 avril 2021. 

L’exercice s’annonce houleux, pour le Premier Ministre qui, pour la toute première fois, sera tenu de convaincre,  avant d’obtenir l’onction des Députés pour passer à la phase de la  concrétisation de son bail à l’Hôtel du Gouvernement et de la mise en œuvre de son programme d’action. 

La qualité du message, le contenu et la forme de ce qu’il va  encore annoncer, après toutes ces souffrances endurées par le peuple d’abord, dépendra la suite des événements.

Mais, quoi qu’il en soit, le chemin est déjà  balisé ;  le tête-à-tête Tshisekedi-Députés pétitionnaires ayant tout ficelé pour que la feuille de route du gouvernement de l’Union sacrée soit adoptée sans titillements, ni  sussures.

LPM

 

Pin It