Flash

BAN2

 

Confirmée par la chambre d'appel

CPI : Bosco Ntaganda écope de 30 ans de prison ferme

Ça y est ! La sentence vient de tomber. La chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé ce mardi 30 mars 2021 la condamnation à 30 ans de prison ferme de l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda pour crimes de guerre et crimes  contre l’humanité commis en RDC au début des années 2000.

Selon la Rfi, la confirmation de la peine prononcée en première instance contre l'ex-chef de guerre congolais a été décidée par la majorité des juges, a déclaré Howard Morrisson, juge de la chambre d'appel de la CPI.

Il sied de noter que Bosco Ntaganda surnommé « Terminator » avait interjeté l’appel après sa condamnation en 2019 pour 18 chefs d'accusation de crimes de guerre et contre l'humanité dont des crimes sexuels, massacres, persécutions et transfert forcé de la population civile.

Notons qu’après examen, les juges avaient rejeté tous les moyens d'appels contre le verdict de culpabilité et contre la peine de 30 ans de prison ferme, la plus lourde jamais prononcée par la CPI, instance judiciaire basée à La Haye, au Pays-Bas.

Bosco Ntaganda est un combattant rwandais de l’APR, devenu général de l'armée de la RDC de 2007 à 2017 suite au brassage effectué avec les rebelles du CNDP. Il est né dans l’Ouest du Rwanda, avant de devenir l'un des membres influents du groupe rebelle M23 qui était défenestré par les forces loyalistes en 2013.

Depuis mars 2012, il convient de signaler que Ntaganda est l'un des cinq chefs de guerre congolais à avoir été traduits devant la Cour pénale internationale jusqu’ici.

Raphaël Mansangu

Pin It