Flash

BAN2

 

Le Professeur Paul Gaspard Ngondankoy Nkoy-Ea-Loongya, Directeur de cabinet du Premier Ministre, a clôturé au nom de ce dernier le séminaire interministériel de renforcement des capacités des experts, cadres et agents du Bureau de Coordination et de Suivi du Programme sino-congolais, BCPSC en sigle, le vendredi 21 octobre dernier, sur une note de satisfaction, tout en exhortant les agents de cette agence à plus d'ardeur au travail pour maximiser les recettes publiques selon la volonté du Chef de l'Etat, en vue de la réalisation de grands travaux au profit des populations congolaises.

Il avait lancé cette session de formation le lundi 17 octobre 2022, en insistant sur l'approfondissement des connaissances en matière de fonctionnement de l'administration et de la fonction publique en RDC, et au sujet du contrat sino-congolais. Il faille préciser que le Bureau de Coordination est devenu l'Agence de pilotage, de coordination, et de suivi de toutes les conventions de collaboration qui existent et qui existeront entre l'Etat congolais avec tous partenaires privés, au-delà du contrat sino-congolais.

Maintenant qu'ils entrent dans la phase opérationnelle de cet établissement public bénéficiant d'une autonomie administrative et financière avec une personnalité juridique également autonome, les experts, les cadres, et agents du BCPSC devraient intérioriser ce nouveau rôle et en maîtriser les méandres pour mieux défendre les intérêts du pays. Chose qui justifie l'importance de cette session de formation.

Le Directeur de cabinet du Premier Ministre a également précisé que cette agence a encore besoin de quelques autorisations et approbations de la tutelle du Premier Ministre pour poser certains actes de ses attributions.

Satisfait du déroulement de cette session, le Professeur Paul Gaspard Ngondankoy Nkoy-Ea-Loongya a souligné, lors de la clôture, que les formateurs étaient à la hauteur de leur tâche et que les agents sont contents de la formation reçue. Aussi, a-t-il exhorté les agents à aller encore plus loin après ce séminaire, pour permettre à l'Etat de mobiliser plus de recettes dans le cadre de ses partenariats. Il a rappelé à ces agents que le contrat chinois est en phase d'évaluation pour amélioration.

Il a également promis l'organisation prochaine d'autres formations qui permettront à ces agents de maîtriser les contrats de partenariat autres que le contrat chinois.

Peter Ngoyi

 

Pin It