Flash

BAN2

 

Question à un franc : Quel est le projet qui a le plus réussi, exécuté de bout en bout, par le Gouvernement congolais, trois années après l’alternance démocratique au sommet de l’Etat ? Une internaute pleine de bon sens, n’a pas pu s’empêcher de s’interroger. Hélas ! Elle n’a eu que des injures pour son compte. Et pourtant, cette interrogation vaut son pesant d’or. Qu’est-ce qui a été fait concrètement à ce jour? Les actuels dirigeants et quelques fous du Roi animés par l’esprit ‘’djaleliste’’ se cacheront, probablement, derrière les guéguerres politiques au sein de l’ancienne coalition contre-nature FCC-CACH’’ de triste mémoire, pour justifier la médiocrité actuelle ainsi que toutes formes  de vices.

Les cellules de communication des différents cabinets ministériels donnent l’impression que chaque ministre s’active dans son secteur. Il en va de même pour certains médias et instituts de sondage qui endorment les populations avec de ‘’Top 10 ou 15 ministres les mieux côtés, les plus aimés, les plus populaires…’’, alors que dans le concret, il y a un grand écart entre les promesses et la réalité, entre les projets et les réalisations, entre les dire et les faire. Bref, à quelques mois du 1er anniversaire du Gouvernement Sama Lukonde, il sera question de se tenir au bilan. A ce moment-là, aucun balbutiement, aucune excuse ne sera tolérée. Il sera question de se regarder, de regarder le peuple dans les yeux, en se disant des vérités en face, rien que la vérité qui comptera. Mea culpa, aveu d’impuissance,… très incertain de panser les plaies de ce compatriote qui a difficile de joindre les deux bouts du mois. Le compte à rebours en marche, les congolais lambda pourront sanctionner dans l’avenir, lorsque viendra le moment d’élire ses représentants.

Comme qui dirait l’un des patrons d’un grand quotidien paraissant à Kinshasa, ‘’l’année 2022 démarre en trombe parce que le temps n’est plus aux atermoiements, attentes ou une distraction quelconque. On négocie le dernier virage du marathon dans lequel sont engagés les warriors depuis leur investiture, pour convaincre les congolais de leur capacité à répondre à leurs attentes. Chaque membre de l’Exécutif central porte la lourde responsabilité de prouver ainsi le mérite de la confiance qu’il a obtenue du Chef de l’Etat. Le sort réservé à la majorité au pouvoir (Union Sacrée) lors de différents scrutins qui auront lieu en 2023 en dépend’’. Il va de soi pour le peuple congolais de se réveiller de son profond sommeil, en faisant sa part.

La Pros.

Pin It