Flash

Qu’est ce passe-t-il au sein du FC Renaissance du Congo depuis l’arrestation de son président l’Evêque Pascal Mukuna ? Que cherche Jean-Max Mayaka, ce haut cadre de l’équipe qui n’avait plus de cœur à l’ouvrage ? Qui doit réellement diriger Renaissance du Congo en l’absence du président ? Que disent les statuts de cette jeune formation de six ans ?

Voilà autant de questions qui seront au centre d’une importante réunion dite extraordinaire, qui se tiendra ce mardi 4 août, sous la modération de Willy Kindembe, au nom du Conseil National des Supporteurs.
C’est une réunion que prendre part le collectif des présidents sectionnaires “Jamais Sans Vous” et d’autres haut cadre de l’équipe pour dissiper le malentendu, qui gangrène l’équipe depuis un certain. En d’autres termes, il sera question d’échanger à haute voix pour décider sur l’après Mukuna.

A quelques semaines de la reprise des activités sportives, Willy Kindembe qui incarne l’équipe pour le moment, ne sait pas par où commencer en termes de recrutement des joueurs, staff technique, équipementier et plusieurs d’autres exigences. Cependant, il fustige le comportement de Jean-Max Mayaka et ses acolytes, qu’il considère comme les tireurs de ficelles, qui veulent profiter de l’absence de l’Evêque Pascal Mukuna pour déstabiliser le club. Willy Kindembe pense que la démarche de Mayaka Jean Max à vouloir s’autoproclamer, prendre la direction de l’équipe par force n’est pas bonne. C’est vraisemblablement un push.
Jean-Max Mayaka, faut-il le dire, s’est livré depuis quelques jours à une sorte de campagne, exprimant clairement ses ambitions de prendre les commandes selon lui, pour sauver de l’équipe en danger. Renaissance traverserait des moments les plus difficiles de son histoire. L’équipe ne sait pas à quel saint se vouer pour reprendre le championnat qui s’annonce déjà. A-t-il raison ou pas, l’on saura un peu plus à l’issue de cette réunion.

Omari conseille Mayaka de contacter Mukuna
Jouant en bon père de famille dans cette vive tension qui ne dit pas son nom, le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), Constant Omari Selemani a conseillé Jean-Max Mayaka, de contacter l’Evêque Pascal Mukuna avant de se lancer dans la campagne pour vouloir diriger l’équipe. Il le lui a dit vendredi 31 juillet, au cours d’une audience lui accordée au siège de la Fecofa.

L’ancien président du DCMP et du FC Orange a dit à Omari que ce n’est pas de lui-même, mais c’est plutôt les supporteurs ‘‘Fibo’’ qui ne cessent de le supplier de prendre la direction de l’équipe, en remplacement du détenu de la prison central de Makala. Oui, mais qu’à cela ne tienne, pour Omari Constant, Mayaka doit privilégier le dialogue avant de se prononcer.
«Nous sommes des Bantous. Chez nous, si vous prenez des initiatives pendant que l’autre est dans la situation malheureuse, peut ne pas mettre tout le monde d’accord. C’est pour cela que je pense et je vous prodigue ce conseil d’aller rencontrer l’Evêque Pascal Mukuna et de discuter avec lui. A ce moment-là, si la grande commission convoque les assises avec son accord, vous pouvez siéger valablement. Car l’Evêque Mukuna est encore président de cette formation. Et notre rôle à la Fédération est de calmer le jeu et de vous exhorter à travailler dans l’unité», dixit Constant Omari.

EG

 

Pin It

Statistiques

9967117
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7232
27231
113744
9636796
7232
852369
9967117

Your IP: 3.234.143.26
2020-10-01 05:11

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg