Catherine Kathungu, Ministre de la Culture, Arts et Patrimoines a, ce samedi 22 janvier 2022, rehaussé de son auguste présence au Musée National de la RD. Congo à Kinshasa, où étaient organisées les funérailles de Matumona Lulendo, plus connu sous le nom de Général Defao. Prenant la parole devant cette assemblée homogène constituée de plusieurs personnalités de marque, des centaines de fans émus, mais aussi d'un nombre conséquent d'artistes venus saluer la mémoire de l'un des leurs, la Ministre de la culture a rendu, dans son oraison funèbre, un hommage vibrant et émouvant à celui qu'elle a reconnu comme "un bon promoteur des activités culturelles et un très bon détecteur des jeunes talents".

Pour Catherine Kathungu Furaha, le Général DEFAO était un nationaliste, toujours près à soutenir son pays. L'on se souviendra longtemps de sa participation à la promotion de notre monnaie, symbole de notre souveraineté avec la célèbre chanson "Franc congolais", mais également dans plusieurs autres projets patriotiques tel que "Tokokufa pona congo", ce morceau qui a éveillé la conscience collective des congolais pour la lutte contre l’agression extérieure et la tentative de balkanisation.

De son répertoire, elle retient la chanson "Africa richesse" sorti en 1993, où l'artiste fait preuve de patriotisme, et même de panafricanisme, car dans ce morceau puissant, il chante les exploits de nos héros africains, et son aspiration à une Afrique libre et réellement indépendante.

Outre ses capacités exceptionnelles d'artiste, le Général Defao était aussi un homme à la simplicité remarquable, facilement accessible, ce qui lui a valu plusieurs collaborations, duo et featuring. Sur ce, la Ministre de la Culture, Catherine Kathungu, l'a présenté comme un homme pacifique et toujours à l'écoute, dont les chansons traitent des thèmes très variés à l'instar de l’amour, de la sape,... qui marquera à jamais les souvenirs de ses fans et des personnes qui l'ont connu.

Venus rendre un dernier hommage à leur confrère désormais disparu, plusieurs artistes à l'instar de Paul le Perce, Jean Goubald, Koffi Olomide, Werrason, Ferre Gola... pour qui, il était une légende et icône de la musique congolaise, ainsi qu'une véritable source d'inspiration, par son modèle de vie et d'exercice du métier.

Né sous le nom de François Lulendo Matumona le 31 décembre 1958 à Léopoldville, l'actuel Kinshasa, le Général DEFAO rendra son dernier soupir le 27 décembre 2021 au Cameroun, à juste quatre jours de son 63ème anniversaire, une perte énorme pour la communauté congolaise et africaine, et pour la Rumba congolaise, inscrit depuis peu au patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Nelly Somba