Flash

BAN2

 

Souvent décrié par les chauffeurs et les usagers de transport en commun, le phénomène embouteillages dans les rues de Kinshasa continue de plus en plus de prendre d’effervescence. En effet, il suffit de faire un tour à l’entrée du quartier Mont Fleury dans la commune de Ngaliema, où une chaine interminable de véhicules se crée tous les soirs, entre 16 heures et 18 heures. Une situation que déplorent les conducteurs usagers de ce tronçon.

‘Je suis monsieur Frederick, chauffeur d’un bus en commun. Je roule sur l’axe UPN-Magasin. Ce phénomène d’embouteillages est créé d’abord par les tracasseries des roulages. Par exemple, l’autre te fait garer la voiture à gauche, et un autre le fait à droite, automatiquement l’espace devient insuffisant pour permettre aux autres véhicules de passer’’, a-t-il dit.

Selon un autre chauffeur, ce fléau est occasionné par les vendeuses et vendeurs ambulants qui, selon la même source, seraient de plus en plus nombreux sur les artères de la ville.

‘’Ils ne savent pas comment placer leurs marchandises, ni où les vendre. Cela nous empêche de bien circuler. Il y a aussi les taximen des motos dont la plupart d’entre eux, foulent au pied le code de la route. Nous sollicitons l’implication du gouvernement pour lutter contre ce phénomène qui contribue à la pollution de la couche d’ozone et l’un des éléments du réchauffement climatique’’, explique un conducteur qui requiert l’anonymat.

Nouria Makengo

Pin It

Statistiques

18551406
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9515
15973
131384
18323016
286463
491245
18551406

Your IP: 54.36.149.104
2021-09-19 13:40

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg