Flash

BAN2

 

Après la prise de ses fonctions en qualité de Ministre du Plan de la République Démocratique du Congo, Christian Mwando Nsimba s’investit d’ores et déjà dans la concrétisation du Programme d’actions du Gouvernement de la République. Cette dynamique se justifie par des séances de travail intenses qu’il tient avec les acteurs de son secteur.

Pas plus tard que le vendredi 28 mai dernier, le Ministre du Plan a entamé avec les responsables du secteur privé en RDC dont la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), les états des lieux du climat des affaires ainsi que des investissements en République Démocratique du Congo. Ces échanges vont se poursuivre cette semaine avec les délégués de la COPEMECO et ceux de la FENAPEC. Le Ministre Christian Mwando Nsimba a pris des engagements fermes en termes des réformes au profit de tous les participants. Le suivi de ces réformes ayant comme but majeur de redorer l’image de la RDC à l’échelle mondiale, sera assuré par l’Agence Nationale pour Promotion des Investissements (ANAPI).

Il était question pour le Ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba, au cours de cette rencontre avec les Délégués de la FEC, de faire les états des lieux du processus d’assainissement de l’environnement des affaires ; de recevoir les doléances du secteur privé relatives aux questions en rapport avec l’assainissement de l’environnement des affaires en vue des solutions devant être apportées et du plaidoyer devant être mené auprès des autorités compétentes ; de rassurer le secteur privé de l’accompagnement du Gouvernement central, de renforcer la coopération et les liens entre le Ministère du plan et les corporations du secteur privé dans le cadre du renforcement du dialogue public-privé ; de rassurer le secteur privé de la ferme volonté du Gouvernement de la République de valoriser les investissements des nationaux ainsi que la promotion des investissements Directs des Etrangers.

«Il est aujourd’hui admis qu’un meilleur climat des affaires est compatible avec la création et le développement des entreprises, la croissance économique, l’augmentation des emplois et l’amélioration du bien-être social. Une idée proéminente de la récente littérature sur le développement économique est que le climat des affaires affecte la création et le développement des entreprises. L’image négative de la RDC véhiculée à travers le monde et l’incertitude qui plane sur sa volonté d’améliorer son climat des affaires, a des effets négatifs sur l’attractivité des investissements directs étrangers et l’incitation des investissements domestiques. D’où, la nécessité de ces échanges dans le cadre du dialogue public-privé qui se veut un mécanisme de collaboration visant à assurer des réformes plus inclusives et durables par le biais d’un processus de réformes structuré et participatif», tel a été le constat fait par le Ministre Christian Mwando ainsi que toutes les parties prenantes aux pourparlers.

La Pros.

Pin It

Statistiques

16946036
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22423
26507
126283
16629240
658042
858402
16946036

Your IP: 114.119.147.113
2021-06-24 21:18

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg