Flash

BAN2

 

Décidément, les concepts de maintenance et d'entretien demeurent étrangères aux mœurs congolaises, lesquelles continuent à penser que toute acquisition garde, par un coup de baguette magique, le même éclat ou la même valeur dans le temps, ignorant la réalité tenace et inévitable de l'amortissement.

En 2012, la majorité des compatriotes avait applaudi de  deux mains l'initiative de la construction de l'Immeuble dit intelligent et la réhabilitation du groupe des immeubles situés sur  la place le Royal. Cet acte courageux et novateur, fruit du savoir-faire  du Premier Ministre honoraire Augustin Matata Ponyo,   poursuivait un triple objectif,  à savoir:

- le regroupement des différents ministères dans un même périmètre d'accès facile, à l'instar d'autres Etats modernes;

- l'installation des ministères du Gouvernement dans leurs propres locaux, mettant ai si fin au régime des ministères locataires, facteur important d'opacité financière et de coulage de recettes publiques ;

- le relèvement  du prestige de la fonction ministérielle, permettant ainsi à ces "serviteurs de la Nation" de travailler dans des conditions dignes.

Les récentes cérémonies de remise et reprise au niveau des cabinets ministériels ont  mis à nu les conditions de travail de moins en moins enviables dans lesquelles les Ministres, leurs personnels politique et d'appoint sont soumis.

De prime abord, désireux de se rendre aux immeubles ministériels situés derrière la Direction Générale de la DGDA, l’on  est surpris de  la présence embarrassante  des  flaques d'eaux  sales entourées de vase et de la  boue qui obligent,  messieurs et mesdames,  d'y tremper leurs souliers et talons aiguilles à peine cirés. Dieu seul sait combien ont glissé dedans, sans parler de  véhicules qui éclaboussent allègrement les passants.

Devant l'enclos desdits immeubles,  s'érigent  à côté,  des voitures stationnées pèle mêle, un marché pirate où des vendeuses des  cacahuètes,  bananes grillées, du  pain, de boîtes de sardines, des  chikwangues et un service de vulcanisation (quado) se côtoient. Il y a même des tenancières de tous ces  " malewa" devenus multiples et célèbres qui y prospèrent.  Survie oblige !

L'intérieur des bâtiments offre un spectacle désolant  qui ne dit pas encore son vrai  nom. Et, dans la plupart des cas, la climatisation est en panne, les traces d'humidité et des  moisissures ornent les murs, les ascenseurs sont hors service. Ce qui  impose même aux Ministres une séance de sport matinal, vu que les immeubles comptent 7 étages chacun, les produits de nettoyage usuels et élémentaires manquent cruellement (papiers hygiéniques, essuie-tout, désinfectants, désodorisants), fournitures  en eau instable, quelques toilettes bouchées, ampoules et spots grillés et non remplacés, poignets cassés et non remplacés, les insectes allant et venant.

Je vous épargne d'imaginer la tête des hôtes de marque devant être reçues dans ces différents cabinets ministériels. 

Voici donc, l'image que reflète à travers le monde, le pays exerçant la présidence de l'Union africaine !

Un fort signal d'alarme est donc lancé au  Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde pour qu'il instruise,  de toute urgence,  le Ministre des Finances afin de  disponibliser les moyens nécessaires à l'entretien quotidien et    redynamiser la Cellule de Gestion des Immeubles du Gouvernement afin d'assurer le rayonnement de la visibilité de toute une Nation.

Me Gaby Kitapindu

Pin It

Statistiques

16947078
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
23465
26507
127325
16629240
659084
858402
16947078

Your IP: 114.119.151.113
2021-06-24 22:21

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg