Flash

BAN2

 

 Dans le cadre de la lutte contre la famine, et de faire de l’agriculture un moyen du développement rural, l’ONG Matuzolele que dirige son président Gabriel Paluku, va procéder le samedi 08 mai prochain à la remise des matériels agricoles aux cultivateurs du site de Tshuenge dans la commune de Masina.

En effet, cette activité rentrera également dans la logique du lancement du projet ‘’Bilanga 2.0’’, qui est un nouveau projet de ladite ONG qui aura pour objectif l’amélioration, la commercialisation et transformation des produits agricoles en milieu rural. Dans une interview accordée au journal La Prospérité, le président de l’ONG Matuzolele se dit être dans la logique du nouveau du Premier Ministre Sama Lukonde Jean Michel, qui, lors de son audition devant les députés nationaux lundi 26 avril dernier, suggérait de faire de l’agriculture le premier pourvoyeur des emplois et de la stabilité économique en République démocratique du Congo. Notons queGabriel Paluku a 25 ans ; il est originaire du Nord-Kivu et du Kongo-Central. C’est un  agri preneur, acteur socioculturel, actuellement représentant de l’ONG Matuzolele. Ci-dessous, l’intégralité de l’entretien entre La Prospérité et M. Gabriel Paluku, président de l’ONG Matuzolele.

La Prospérité : Que veut dire le concept ‘’Matuzolele’’ ?

Gabriel Paluku : Matuzolele est une ONG à vocation rurale dans l’agriculture. Ce mot vient de Kikongo (Ndlr : l’une des quatre langues nationales qui se parle en grande partie dans la province du Kongo Central et le grand Bandundu), qui veut dire : ‘’ Ce que veux ou aime la population’’. Notre objectif clé est la modernisation du secteur agricole.

La Pros. : Qu’allez-vous faire à Tshuenge le 08 mai ?

G.P : Les agriculteurs du site de Tshuenge sont confrontés à plusieurs problèmes dans l’exercice de leur métier. C’est ainsi qu’ils nous ont contacté et nous, c’est-à-dire, avec nos partenaires, allons descendre à Masina dans ce site pour faire un don de quelques outils de travail du champ, leur remettre des semences, distribuer les vivres et non-vivres pour les paysans, surtout leur parler de notre nouveau projet de ‘’Bilanga 2.0’’. C’est une question d’améliorer d’une façon durable leurs conditions de vie, procéder aux séances de formation, orientation sociale et insertion professionnelle.

La Pros. : Pourquoi 2.0 ?

G.P : Nous sommes actuellement à l’ère de la nouvelle technologie de l’information et de la communication. C’est ainsi que 2.0 est juste la forme améliorée des activités que faisaient déjà les cultivateurs, c’est-à-dire, la semence, la récolte et la vente. Le 2.0 intervient au niveau de la vente. Nous voulons faire une commercialisation moderne, c’est-à-dire, digitaliser les produits, pour atteindre à un temps record les consommateurs.

La Pros. : Avez-vous le soutient des autorités de l’Etat, par le biais du ministère de l’agriculture ?

G.P : A peine deux mois d’existence, je vais être sincère envers vous et moi-même, l’Etat congolais n’a jusqu’ici rien manifesté depuis que nous œuvrons dans ce domaine, mais d’autres démarches administratifs sont en cours, d’autant plus qu’il y a un nouveau ministre de l’agriculture, en la personne de Son Excellence M. Désiré Nzinga Bilihanzi. J’en profite pour lancer un appel au nouveau patron de tutelle, qui vient d’être installé, de nous venir en aide pour qu’ensemble, nous contribuons au minimum dans le développement de la vie sociale des congolaises et congolais. Comme l’a dit le Premier Ministre Sama Lukonde de faire de ce secteur un pourvoyeur des emplois en RDC. 

La Pros. : La place de la femme dans Matuzolele ?

G.P : D’ores et déjà, il faut savoir que nous sommes sans ignorer, aujourd’hui et même dès nos bas âges, que ce secteur d’agriculture a été longuement honoré par la femme, de même dans notre ONG nous donnons une place de choix pour cette femme africaine, mais aussi la jeunesse, en organisant des ateliers de formation, l’assistance financière et technique, à travers nos services internes.

La Prospérité. : Quelles sont la source de vos ressources et comment faites-vous pour promouvoir votre jeune ONG ?

Gabriel Paluku: C’est grâce à nos faibles contributions que nous arrivons à financer nos activités, nos partenaires, mais aussi grâce aux différents bénévoles qui, jour et nuit, contribuent de loin ou de près pour l’épanouissement de Matuzolele. En ce qui concerne la politique communicationnelle, vous pouvez nous rejoindre sur différents réseaux sociaux, notamment sur Facebook : MATUZOLELE ONG, sur Whatapps au numéro 0974426194 et un site web qui est le www.matuzolele.com, où vous trouverez plus des détails sur notre organisation.

Propos recueillis par Raphaël Mansangu

Pin It

Statistiques

15901546
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
13990
32039
76426
15644506
471954
736710
15901546

Your IP: 114.119.128.14
2021-05-18 10:38

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg