Flash

BAN2

 

La gestion de la République démocratique du Congo doit absolument commencer à la base jusqu’au sommet de l’Etat. C’est dire qu’il faille une gestion rationnellement responsable des rues de la RDC. Député national, élu massivement à la Funa, Nsingi Pululu l’a compris et tient à tout prix à la matérialisation de cette politique qui appuie la bonne gouvernance.

C’est la raison pour laquelle il a déposé, ce mercredi 12 avril 2021, une proposition de loi portant gestion des rues en RDC, à la Vice-présidence de l’Assemblée nationale. Accompagné d’une importante délégation de Chefs de rues de la Ville-province de Kinshasa qui ont cru à cette proposition de loi, Nsingi Pululu a démontré l’importance de cette proposition de loi qui a un avantage multisectoriel.

«La grande avancée de cette proposition de loi, c’est la gestion optimale de la République, car gérer, c’est utiliser rationnellement les moyens matériels, financiers et humains mis à sa disposition. Aucun gouverneur ne peut donner les statistiques et le nombre exact de diplômés d’Etat, gradués et licenciés de sa province ou de sa commune. Comment va-t-on créer des emplois ? Qui connait le nombre exact de parcelles de sa commune, de sa province ? Qui connait le nom de la personne la plus âgée de sa province ? Qui connait le nombre de boutiques, hôpitaux, écoles et pharmacies, boulangeries dans chaque commune, dans une province et l’ensemble de la République», a expliqué l’auteur de la proposition de loi après son dépôt au bureau du premier Vice-président de la chambre basse du Parlement.

A l’entendre, la gestion de la chose publique doit partir de la base, de la rue ou du village». Cette loi est donc fondamentale pour le redressement de la République. Car, même pour le processus de sélection des candidats à différents scrutins, on devait requérir les avis, les témoignages et les validations des chefs de rues sur la crédibilité des uns et des autres », a-t-il précisé.

Avantage
Une meilleure gestion des rues est une étape importante dans la constitution et la fiabilisation du recensement, l’identification de la population, la gestion des conflits parcellaires, etc.», a souligné l’élu de la Funa. D’après Nsingi Pululu, le vice-président s’est dit flatté de cette initiative qui va permettre de doter le pays d’un support de gestion rationnelle de la République.
Avec cette proposition de loi, il faut s’attendre à la mécanisation des chefs de rues comme agents de l’Etat, reconnus au ministère de l’Intérieur et payés par le Trésor public. Car, ces derniers peuvent détenir des statistiques exactes de la rue et peuvent révéler les vraies besoins de la population d’une manière échelonnée afin d’atteindre l’exécutif.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

15900200
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12644
32039
75080
15644506
470608
736710
15900200

Your IP: 114.119.145.7
2021-05-18 09:53

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg