Flash

BAN2

 

C’est à la paroisse Notre Dame d’Afrique, situé dans la commune de Lemba, que les femmes vivant avec handicap de la Fédération nationale des associations des personnes vivant avec handicap (FENAPHACO) ont ouvert, hier mercredi 14 avril 2021, les travaux de la 5ème table ronde provinciale sur le leadership féminin, le respect des droits et la participation des femmes vivant avec handicap au processus politiques et démocratiques, couplée au 8ème Congrès national sur les droits des femmes vivant avec handicap.

Thème choisi : ‘’ Plaidoyer, voix, respect des droits des femmes vivant avec handicap pendant et après la Covid-19’’.
Selon Me Pindu Patrick, Coordonnateur nationale de la FENAPHACO, cette table ronde provinciale s’inscrit dans le cadre de continuer de faire entendre les cris d’alarme des personnes vivant avec handicap au respect effectif de leurs droits. Car, c’est depuis très longtemps que les femmes vivant avec handicap ne cessent de militer pour le respect de leurs droits reconnus dans plusieurs instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux. Une situation visiblement triste et qui fait couler beaucoup d’encres et salives dans les milieux de ces femmes. C’est la raison pour laquelle, la FENAPHACO a fait appel à plusieurs femmes en provinces pour réfléchir sur comment faire respecter leurs droits effectifs. Une façon de sensibiliser ces femmes à militer efficacement pour le respect de leurs droits dans leurs provinces respectives. Et, à ne pas se sous-estimer face aux femmes et hommes valides.

Les raisons
La situation des droits des femmes vivant avec handicap demeure déplorable, nonobstant les instruments juridiques garantissant la promotion et protection de leurs droits et l’instauration du ministère délégué aux affaires sociales en charge des personnes vivant avec handicap et autres vulnérables. Cette catégorie de personne fait l’objet d’une discrimination liée, d’une part, par son handicap, et d’autre part, à son sexe. Les femmes vivant avec handicap éprouvent souvent des difficultés désolantes. Notamment, l’accès difficile aux services sociaux de base, tels que la santé, l’éducation, la formation professionnelle etc. Ce qui entrave, selon Me Pindu Patrick, leur pleine participation à la vie sociale et politique. Une privation injuste de leurs droits civiles et politiques, alors qu’elles font partie intégrante de la société et doivent jouir pleinement de tous leurs droits. Ce qui justifie le manque des politiques promotionnelles, des plans d’actions nationaux, des programmes efficaces et des projets spécifiques bien définis du gouvernement en vue de permettre aux femmes vivant avec handicap de jouir pleinement de leurs droits et libertés fondamentales dans l’égalité avec les autres, conformément aux instruments juridiques.

Appel
‘’Nous encourageons les femmes vivant avec handicap à s’ouvrir, à bannir tout complexe et à donner le meilleur d’elles pour être autonomes et assurer un leadership excellent. Ainsi, les organisations doivent renforcer leurs coordinations et synergie, et multiplier les activités en vue de pousser le gouvernement à réaliser des actions concrètes de manière à atteindre un contexte social plus évolutif en matière de promotion et protection des droits des femmes vivant avec handicap’’, a laissé entendre Me Pindu dans son mot d’ouverture.
Au fond, il a exhorté toutes les femmes à ces assises de ressortir des résolutions et recommandations importantes afin de faire respecter leurs droits.
‘’Nous encourageons les femmes vivant avec handicap à s’ouvrir, à bannir tout complexe et à donner le meilleur d’elles pour être autonomes et assurer un leadership excellent. Ainsi, les organisations doivent renforcer leurs coordinations et synergie, et multiplier les activités en vue de pousser le gouvernement à réaliser des actions concrètes de manière à atteindre un contexte social plus évolutif en matière de promotion et protection des droits des femmes vivant avec handicap’’, a laissé entendre Me Pindu dans son mot d’ouverture.
Voilà pourquoi, il a saisi cette opportunité pour remercier les différents partenaires techniques et financiers, à savoir : le BCNUDH, NED, IFES, CNDH etc. pour leur soutien sans relâche ni discrimination aux activités de la FENAPAHCO.

Jules Ntambwe

 

Pin It

Statistiques

15900541
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12985
32039
75421
15644506
470949
736710
15900541

Your IP: 114.119.167.239
2021-05-18 10:08

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg