Dernières publications

Flash

C’est à deux jours de la fin de l’année 2020, soit le 28 décembre que l’Ong Femmes des Médias pour la Justice au Congo a choisi pour boucler son concours basé sur la campagne de sensibilisation pour la participation accrue de femmes et jeunes femmes dans les institutions.

Après avoir reçu plusieurs articles venant de plusieurs journalistes du pays, une commission a été chargée pour le traitement de ces dossiers et 5 lauréats ont été primés par cette Ong des mains de Madame la Secrétaire Générale au Genre, Famille et Enfants.
«Plus de reportages pour la visibilité de l’expertise féminine», tel a été le thème d’un concours organisé par l’Ong Femmes des Médias pour la Justice au Congo, ‘’FMJC’’. Ce concours vient dans le cadre de sa campagne de sensibilisation pour la participation accrue de femmes et jeunes femmes dans les institutions de la République de 2016 à 2020. Dans son discours, Madame la Secrétaire Générale au Ministère du genre, famille et enfant, Adrienne Binwana a fait savoir que cette initiative ne fait que renforcer la gamme de stratégies adoptées et mises en œuvre par son ministère en vue de booster sensiblement à l’horizon 2020-2030 le taux des femmes et des jeunes femmes à tous les niveaux des instances décisionnelles. «La Constitution de la République adoptée en 2006 et modifiée en 2011, préconisait la parité Homme-Femme en son article 14. Mais, comment atteindre cette parité aussi longtemps que les médias qui se considèrent comme le quatrième pouvoir ne s’y mêle pas ou s’y mêle à pas de tortue ou timidement ? Le mouvement de défense des droits à la participation publique des femmes a besoin des alliés de taille comme la presse pour démontrer et faire consommer à l’opinion tant nationale qu’internationale les prouesses des congolaises dans la perspective d’atteindre cette parité Homme-Femme en République Démocratique du Congo», a-t-elle rappelé.
Insistant sur l’implication de la presse, Mme Adrienne Binwana a appelé tous les journalistes quels que soient leurs organes (presse écrite ou audio-visuel) d’accompagner la femme pour une bonne réussite de cette mission.

Pour sa part, Madame Kenneth Enim Ampi, Coordonatrice de FMJC, elle a déclaré que depuis 2015, cette mesure sur la parité Homme-Femme n’est toujours pas respectée. Malgré une belle surprise avec quelques présences au sein du gouvernement et à des postes sensibles tels qu’au ministère du Plan et au niveau de la vice-primature, c’est une première dans notre pays. «C’est une avancée très faible. Déjà en 2015, le protocole de la SADC sur le genre et développement avait disposé à ce que les Etats membres parviennent à nommer des femmes aux postes des décisions à la hauteur d’au moins 30%», a-t-elle souligné. Elle a également fait signer qu’avec l’Ong FMJC, les objectifs sont plus larges et ils se tendent sur l’accès aux médias pour toutes les femmes capables de s’exprimer.

C’est après ces deux interventions que s’en est suivie la séance de remise des prix. Au total, 5 lauréats ont été primés pas FMJC. Il s’agit de Madame Bibiche Ngavela Gboro, M. Alain Noka Kangama, Mme Rosette Mamba Ndori, M. Badylon Kawanda ainsi que M. Jeampy Kabongo Kambeta. Chacun a reçu de la part de l’organisateur, un trophée, un certificat et un chèque en signe d’encouragement.

Steve Ilunga

Pin It

Statistiques

13005138
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19849
22084
148005
12643498
589660
776676
13005138

Your IP: 114.119.142.253
2021-01-22 19:40

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg