Dernières publications

Flash

Beaucoup sont ceux qui se posent autant de questions hallucinantes de savoir de quelle puissance mystico-politico-religieuse Atou Matubuana tire cette force de narguer toutes les institutions régaliennes de la République, du Président de la République jusqu’aux Cours et Tribunaux en passant par le gouvernement et le Parlement ? Qu’en est-il de l’avenir de la province du Kongo Central demain ?

Dans l’imaginaire collectif, l’on s’étonne du comportement d’un redoutable gouverneur déchu, cité par le Procureur Général près la Haute Cour, comme étant le commanditaire des incidents qui sont survenus au sommet de l’exécutif provincial, le 25 août 2019, autour desquels, le Vice-Gouverneur Justin Luemba mis sur la sellette d’un scandale sexuel, filmé nu, accusé de viol par Madame Mimi Muyeta Ankieta et dont la vidéo a fait du buzz à travers le monde. 

Une affaire rocambolesque qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de salive jusqu’à ce jour. Nonobstant des voix qui s’élèvent çà et là pour condamner l’acte odieux, la motion de défiance des Députés provinciaux à l’Hôtel Bilolo de Matadi, la récusation d’Atou Matubuana par le FCC, l’Arrêt en interprétation de la Cour Constitutionnelle rendu à cette fin sous R.Const 1171, les marches de protestation des Députés provinciaux et nationaux associées à la jeunesse du Kongo Central, la dénonciation de la passivité du pouvoir central sur ce dossier, l’incriminé reste de marbre et invincible.
Bien au contraire, partant de cet arrêt R.Const 1171, Atou Matubuana Nkuluki réplique au Procureur en lui opposant des dispositions du jugement rendu sous RP 16598 par le Tribunal de Paix de Matadi du 30 janvier 2020.
Un dossier très controversé qui évanouit non seulement des énergies mais également, des considérations d’ordre légal et scientifique.

Il met en confusion les doctrinaires de la jurisprudence.
Dis seulement un mot ! A l’allure où le décor macabre reste toujours planté, il revient au Chef de l’Etat qui est le Garant du bon fonctionnement des institutions de dire seulement un mot pour que l’affaire soit close et apaisée les esprits. Car, note bon nombre d’observateurs, il est superfétatoire qu’un individu puisse défier toute une République.
Pour sa part, le Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD), exprime sa totale désapprobation face à ce feuilleton qui n’en finit toujours pas et qui est en train d’hypothéquer toute une province.

Eugène Khonde

 

Pin It

Statistiques

9892997
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12887
26737
39624
9636796
785481
938558
9892997

Your IP: 54.237.183.249
2020-09-28 11:33

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg