Flash

Au lendemain des manifestations ayant conduit à l’encerclement du palais du peuple par des combattants identifiés comme ceux du parti présidentiel et qui se sont soldées par des tristes résultats notamment, de pillage, casse, saccage des bâtiments et bien privés, le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a effectué une descente pour s’enquérir personnellement d’importants dégâts causés par les manifestants.


Le premier site qu’a visité le VPM en charge de l’Intérieur était le siège du palais du peuple, le lieu par où a débuté cette mésaventure. L’on pouvait déjà constater, sur place, la grille de l’entrée principale bousillée lors de ses actes de violences.
Ensuite, le Ministre de l’Intérieur s’est directement rendu à Lingwala sur l’avenue Kabinda pour palper du doigt les résultats des actes de barbarie dont ont été victimes le journaliste Jean-Marie Kassamba et le le Sénateur André Kimbuta, ancien gouverneur de la ville de Kinshasa. Dans la même municipalité, Gilbert Kankonde a poursuivi sa visite d’inspection, cette fois-là c’est pour constater les dégâts commis sur un immeuble appartenant au Secrétaire permanent du PPRD, qui se trouve sur Mushie.

Mise au point
Au terme de sa visite, accompagné du commissaire provincial de la police ville de Kinshasa, le VPM Kankonde a « invité toutes les victimes de ses actes d’atrocités à évaluer les préjudices matériels dont elles ont objet afin d’obtenir réparation».
Cependant, juste après cette déclaration, des réactions inondant la toile ont déformé les propos du Ministre de l’Intérieur, rapportant avec arrogance qu’il aurait promis d’indemniser toutes les victimes de ces évènements affreux.
Dans une mise au point sur son compte Twitter, le Ministre de l’Intérieur a tenu à recadrer les choses. « J’ai constaté les dégâts lors des manifestations et j’ai encouragé les victimes à faire inventaire des pertes et de porter plainte pour obtenir réparation. En aucun moment il était question d’une indemnisation du gouvernement en faveur des victimes. Les juridictions ! »

Il sied de retenir, cependant, que d’ores et déjà, des enquêtes sont diligentées contre les auteurs directs des incidents malheureux commis dans la ville de Kinshasa lors des manifestations du mardi 23 et mercredi 24 juin dernier, auxquelles un groupe de manifestants, qui réclamaient le retrait de trois propositions des lois soumises au bureau de l’Assemblée nationale, s’est adonné aux actes de vandalisme.

Cyprien Indi

 

Pin It

Statistiques

7489643
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
28178
32307
162884
7092551
299819
932920
7489643

Your IP: 34.204.191.145
2020-07-09 22:04

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg