Flash

Avec l'état d'urgence, tous les centres sont fermés. Néanmoins, le Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Billy Kambale, a obtenu une autorisation de réquisitionner le centre Kitumaïni pour la fabrication des masques réutilisables, selon les normes de l'OMS, en vue de produire 50.000 masques avec une capacité de 4 à 5 mille masques par jour, dans les 6 centres à travers la ville, 15 en RDC notamment, à Goma et Lubumbashi. Il a lancé cette initiative, le 25 juin 2020, dans un centre situé dans la commune de Kintambo.


L'Organisme des Nations Unies pour la Population (UNFPA), en collaboration avec les Ambassades du Canada et de la Suède, appuient la fabrication à grande échelle des masques par des jeunes filles victimes des violences sexuelles et en déscolarisation, au centre de formation professionnelle Kitumaïni afin de les distribuer gratuitement à la population, appartenant premièrement dans le domaine de la santé, chez les personnels soignants, dans des brigades agricoles auprès des jeunes, chez les personnes vulnérables ainsi qu'auprès des étudiants bloqués en résidence depuis leur déguerpissement des homes.

A cet effet, le Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Billy Kambale, s’est dit fier, car en ces durs moments de la pandémie, des jeunes filles encadrées par le Gouvernement à travers ce programme, viennent à la rescousse de la communauté avec une grande capacité de production des masques de qualité afin d'éviter que la population puisse contracter le Coronavirus.
Il renchérit en interpelant les congolais sur l'existence de cette pandémie en République démocratique du Congo, tout en s'engageant à ne pas laisser pour compte la jeune fille mais, les orienter pour qu'elles deviennent des femmes de valeur capable de donner le meilleur d’elles-mêmes dans la société.

Prenant la parole au nom de l'UNFPA, Pierre Klissou, Conseiller Technique Principal pour le Recensement, a lancé un cri de cœur, au nom du Représentant résidant, Sennen Hounton, en indiquant que le projet du centre Kitumaïni est aussi accompagné par les ambassades du Canada et de la Suède, ainsi que d'autres partenaires car à l'UNFPA, chaque personne compte.
‘’Nous accompagnons le Gouvernement de la République démocratique du Congo dans cette lutte pour que la femme puisse s'autonomiser et participer amplement au processus de développement. Et, cette initiative est aussi présente dans les villes de Goma et de Lubumbashi‘’, a-t-il dit, tout en appelant les femmes à se réveiller et à se battre, d'avoir un métier pour se positionner.

Par ailleurs, dans un monde où les grossesses non-désirées, le VIH, les violences et la discrimination fondée sur le sexe menacent l'épanouissement et le bien-être des adolescents, apprendre à lire et écrire ne suffit plus. Acquérir des aptitudes qui leur permettent d'adopter des comportements sains devient une urgence. C'est ainsi que depuis deux ans, Kitumaïni, espoir en Français, est un programme qui permet à de milliers d'adolescentes, d'accéder à une éducation sexuelle complète, de développer des compétences de vie courante et d'accéder à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité adaptées à leurs besoins.

Joséphine Mawete

 

Pin It

Statistiques

7487045
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
25580
32307
160286
7092551
297221
932920
7487045

Your IP: 34.204.191.145
2020-07-09 19:54

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg