Quelques heures après l'annonce de la détention provisoire de Vital Kamerhe dans la prison centrale de Makala, les militants de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) n’ont pas tardé à manifester leur colère. Dans la mâtiné de jeudi 9 avril 2020, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, les militants étaient visibles dans tous les coins chauds de la ville pour manifester contre ce qu’ils qualifient d'acharnement à l’endroit de leur président national.


Malgré le déploiement des éléments de la police nationale à la permanence du parti, les manifestations se sont tout de même déroulées dans la commune de Kadutu où les militants et sympathisants de l’Unc ont barricadé la route, en brûlant des pneus sur la chaussée. D’autres, par contre, se sont réunis au terrain de Funu, un espace considéré comme Quartier Général de Kamerhe car, c'est à cet endroit qu'il tient ses meetings à chaque fois qu'il se rend au Sud-Kivu. C’est également là qu’il avait présenté Félix Tshisekedi au public bukavien lors de la campagne électorale de 2018.
Certains militants qui se sont confiés, ont clamé haut et fort qu'ils ne réclament qu'une chose : « la libération pure et simple de Vital Kamerhe et le respect à sa personne ».

Notons que cette même situation a été observée à Walungu, le territoire d'origine du Directeur de cabinet du chef de l'Etat.
Il sied de rappeler que Vital Kamerhe a été acheminé, mercredi 8 avril 2020, à la prison centrale de Makala où il est détenu provisoirement après avoir été entendu au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa sur son rôle dans l’exécution du programme d’urgence de 100 jours du président de la République.

Frédéric Bagalwa

 

Pin It

Statistiques

6247204
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
20700
34630
263931
5748910
942671
559814
6247204

Your IP: 114.119.161.56
2020-05-31 16:15

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg