Le porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa, Charles Mbuta Muntu a annoncé, l’avant-midi du mercredi 8 avril dernier, les nouvelles dispositions prises pour le cas des corps sans vie qui trainent encore dans des morgues des hôpitaux situés dans la commune confinée.

Pour ces dépouilles, les propriétaires sont face à l’impossibilité de les sortir pour inhumation suite au confinement de la Gombe. Des décisions ont été prises lors de l’évaluation du deuxième jour de confinement par le Conseil restreint de sécurité de la ville-province de Kinshasa.
Au regard des différentes plaintes enregistrées depuis le confinement de la commune de Gombe, la bouche autorisée du gouvernement provincial de Kinshasa a précisé qu’un bureau administratif de liaison a été installé dans la maison communale de Lingwala, en vue de permettre aux familles de sortir leurs corps de la morgue pour l’inhumation, spécialement pendant cette période.

Ce service a été créé pour faciliter l’accès, non seulement à ceux qui ont des dépouilles mortelles aux morgues situées en ville et qui veulent les sortir pour l’enterrement, mais également à tous ceux qui ont des corps sans vie à amener à la morgue.
‘’Nous avons analysé, tout au long du conseil, le cas des corps qui sont encore dans les morgues des hôpitaux de Ngaliema, l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa (ex Mama Yemo) et tant d’autres hôpitaux situés en ville. Et sous la coordination du Gouverneur, le conseil a décidé de créer un bureau administratif à la maison communale de Lingwala, car nous estimons que c’est la commune la plus proche de la Gombe‘’, a déclaré Charles Mbuta Muntu.

Pour ce faire, précise-t-il, la famille devra adresser une demande de levée de corps au bureau administratif de secours situé à la maison communale de Lingwala pour autorisation et communication sur les dispositions à prendre. Toutefois, ceci se fera dans le strict respect des gestes barrières et conformément des mesures prises par le Chef de l’Etat concernant les deuils en ce moment de crise sanitaire.
De même pour le décès survenu à domicile, les concernés doivent se présenter à Lingwala, où est basé le bureau circonstanciel de secours pour obtenir l’autorisation d’amener le corps sans vie à la morgue avec un nombre très réduit des membres de la famille, accompagnés de quelques éléments de la police nationale congolaise pour faciliter l’accès.

La loi est dure, …
Par ailleurs, Charles Mbuta Muntu a indiqué que le Gouvernement provincial de Kinshasa a mis la main sur quelques personnes n’ayant pas respecté la décision du Gouverneur en se soustrayant de manière frauduleuse de leurs domiciles à Gombe pour se réfugier dans les communes avoisinantes, question d’échapper au confinement. A l’en croire, ces personnes et leurs familles seront mises en quarantaine, où ils seront placés à la disposition de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) pour des tests de dépistages du covid-19, et subiront, ensuite, la rigueur de la loi.
Quant au confinement de la commune de la Gombe, le porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa salue les avancés significatives observées les deuxième et troisième jours au paradoxe du premier jour, où plusieurs plaintes ont été enregistrées suite à certains dérapages des agents de l’ordre commis aux différents postes d’entrée.

Cyprien Indi

Pin It

Statistiques

6248461
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21957
34630
265188
5748910
943928
559814
6248461

Your IP: 114.119.161.190
2020-05-31 17:15

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg