Flash

BAN2

 

 

Après la pluie du lundi 24 octobre sur la ville-province de Kinshasa, la population évalue les dégâts. Qui aurait cru à un tel débordement après les travaux d’Hercule engagé par le gouvernement pendant toute la période de saison sèche. Une image d’apocalypse qui n’a pas épargné l’Eglise Saint Pierre sur l’avenue Kasa-Vubu dans la commune de Kinshasa.

Cette paroisse a connu de nombreuses inondations certes, mais la pluie d’hier a obligé les prêtres à regarder impuissants la montée des eaux. Les auspices des vieillards n’ont sans doute pas échappé à cette catastrophe naturelle. Mais globalement, aucune perte en vie humaine sauf de dégâts matériels importants.

Dans la commune de Kalamu, les eaux ont regagné le lit de la rivière tard la nuit. Le quartier Kimbangu n’a pas échappé. Les riverains habitués à ce scenario, ont cru que le pont sur Bongolo avait résolu ce problème d’inondations. Mais hélas ! Seul le pont surélevé a laissé couler les eaux normalement. Mais toutes les habitations le long de la rivière ont été inondées.

Des maisons d'habitation et commerciales le long de l'avenue Kasa-Vubu n’ont pas été épargnées. Les occupants sont restés coincés à l'intérieur jusque tard la nuit. Un riverain renseigne que ces inondations sont occasionnées par le manque d'entretien des caniveaux. "Certains citoyens construisent sur les caniveaux", a-t-il déploré.

Des embouteillages monstres ont été observés sur l'avenue Kasa-Vubu. Une seule bande était à peine praticable. L’autre bretelle de cette avenue s’était muée à un cours d’eau. Dans la commune de Bandalungwa, plusieurs maisons le long de la rivière Makelele ont été inondées et quelques-unes d’entr’elles se sont effondrées comme un château de cartes. Tandis qu’à la Cité verte dans la commune de Selembao, quelques maisons ont été emportées par les érosions.

Le boulevard Triomphal après cette averse, n’était plus accessible. Aucun véhicule ne pouvait se permettre de s’engager sur cette voie. Les caniveaux le long des sièges de partis politiques sur l’avenue de l’Enseignement bouchés, n’ont pas permis aux vigiles de sauver des documents importants des partis. Ils ont préféré se mettre à l’abri.

C’est le début des pluies qui s’annonce. La météo signale de nouvelles averses sur Kinshasa après le soleil d’hier. Il est impérieux que les autorités communales, habituées à distribuer des autorisations de bâtir en violation des toutes les normes urbanistiques, sensibilisent leurs administrés sur le risque d’une nouvelle catastrophe après cette pluie de lundi dernier.

Emma Muntu

Pin It

Statistiques

26209288
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7697
12881
20578
26029955
614750
703090
26209288

Your IP: 54.36.148.175
2022-11-28 08:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg