Flash

BAN2

 

 La Conseillère du Ministre du Numérique en matière des applications, Madame Olga Kavira a, samedi 16 juillet 2022, au cours d’une conférence d’échange organisée par la structure Google Developers de l’Université Loyola de Kinshasa, souligné qu’une donnée informatique n’est pas seulement le minerai de demain, mais aussi le minerai à traiter et à valoriser pour une bonne utilisation dans le futur.  Ladite conférence avait comme thème : « Intelligence Artificielle en RDC, Mythe ou Réalité ? ». Le cadre choisi était la salle de conférence d’Orange Digital Center, en face du stade des martyrs de Kinshasa.

Juste au sortir de cette conférence, la Conseillère du Ministre du Numérique en matière des applications, Madame Olga Kavira a donné l’importance de sa présence à ces assises. Elle a défini les questions de gouvernance des données par leurs concepts comme étant un processus normalisé. « J’ai été invitée à Smart City pour parler  de la gouvernance des données. Alors, on sait déjà que depuis 2019, l’État congolais a décidé de numériser tout son secteur d’activités ; que ça soit dans la santé, les finances ou dans l’éducation. Il est important qu’il y ait une règlementation sur les informations qui circulent dans les différentes structures, alors j’ai abordé les questions de gouvernance des données de par leurs définitions de concepts comme étant un processus normalisé pour bien valoriser et monétiser la donnée. On a abordé les outils de manipulation des données, la collaboration transversale de cette donnée-là au sein de l’équipe mais également, quels sont les métiers aujourd’hui que l’on retrouve sur le marché en ceux qui concerne la gouvernance de données entre autres les métiers de datascientist, métiers d’analyse des données, les métiers de développeur et sécuritaires de données », a indiqué Mme Olga Kavira.

Elle a prôné aussi qu’il est important que la République Démocratique du Congo se dote d’une agence ou d’une autorité de protection de donnée à caractère personnel à l’instar des pays africains comme le Benin, le Cameroun, l’Angola ou bien le Togo, qui ont des agences des structures de régulation de données et le projet du code de numérique répond à cette demande-là.

«Il important que nous puissions approfondir toutes ces questions parce qu’aujourd’hui la donnée n’est pas que les minerais de demain mais c’est les minerais à traiter et à valoriser pour demain».

De son côté, Arthur Kaza a donné l’importance du projet  ‘’Smart City’’ qu’il  qualifie à la fois comme un rêve et en même temps une idée qui est un moyen efficace pour connecter les villes de la RDC aux nouvelles technologies, à savoir : le Cloud, l’Intelligence Artificielle et la Cyber Sécurité.

Il a donné le but de ce projet qui est de vulgariser ces nouvelles technologies et de les rendre accessibles au pays, mais également, monter à la face du monde que les villes de la RDC sont aussi capables d’expérimenter les merveilles de ces nouvelles technologies. 

Jonathan Bafumvwa

 

Pin It

Statistiques

23901407
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11914
21572
122572
23630895
391809
641978
23901407

Your IP: 18.207.157.152
2022-08-19 10:42

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg