C’était à l’occasion d’une rencontre de réflexion  entre les jeunes ressortissants de l’espace Lubudi-Sankuru, qu’Etienne Pembe a appelé les jeunes de favoriser la voix de l’unité et de la solidarité afin de promouvoir le développement de l’espace, qui selon lui, est abandonné de son triste sort, délaissé dans la prise de décision d’Etat et plongé dans la division.

Les RELUSA fustigent avec effervescence la non prise en compte de l’espace Lubudi-Sankuru dans le projet 145 territoire et  celui de PEQPESU sur la dotation des ordinateurs à la sous province éducationnelle de Misumba et étaie les propos du directeur provincial quant à ce.

La jeunesse Ressortissant de l’espace Lubudi-Sankuru, RELUSA en sigle, a organisé une journée de réflexion autour du thème «  le Devenir de l’espace Lubudi-Sankuru » ce dimanche 29 mai 2022 à Kinshasa.

Cette structure se veut pour objectifs de mettre ensemble les jeunes de cette contrée sans différenciation  de leurs clivages politiques afin de penser comment booster le développement de l’espace Lubudi-Sankuru, de tracer une stratégie ad hoc pour préparer les élections de 2022  et de prôner l’unité, la solidarité au niveau du territoire de Mweka.

Face à l’injustice sociale dont serait victime l’espace Lubudi-Sankuru  dans la répartition de gain,  la jeunesse RELUSA révèle le caractère hostile des politiciens ressortissants de cet espace qui  avaient obtenus la confiance de la population mais sans travailler pour cette dernière.

Prenant la parole, Etienne Pembe Bopinga, Président du parti Action pour le développement de la nation congolaise, ADNC en sigle, invite tous les ressortissants de Lubudi-Sankuru à l’unité et à la solidarité afin de barrer la route à l’injustice sociale dont l’espace serait victime et de conduire de manière progressive la vision du développement.

A en croire Etienne Pembe, l’espace Lubudi-Sankuru connait plusieurs difficultés du point de vue économique, éducationnel, sanitaire, culturel, commercial, communicationnel et politique.

Pour remédier à ce fléau des conflits inhérents, des divisions et l’unanimité,  il appelle aux ressortissants de Lubudi-Sankuru au  respect mutuel, à l’amour des autres et au patriotisme.

De son coté, Eugène Djobo, Assistant et doctorant à l’université pédagogique nationale, démontre que l’espace Lubudi-Sankuru souffre-douleur de plusieurs  projets, entre autres : le projet 145 territoires et  celui de PEQPSU (projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaires et universitaires) sur la dotation des ordinateurs à la sous province éducationnelle de Misumba.

Il sied donc de signaler que les RELUSA sont issus du territoire de Mweka précisément dans l’espace Misumba et se constituent de groupements suivants : Bangongo I et II, Batwa Kadimba, Bambengi, Maluku et Bangombe.

Ainsi, comme un seul peuple unis autour d’un même sort, la jeunesse RELUSA promet de faire entendre sa voix aux autorités par une déclaration politique dans les prochains jours.

CP/Salem Buabua