Flash

BAN2

 

Le Conseil norvégien pour les réfugiés condamne dans les termes les plus forts le massacre de dizaines de civils dans la soirée du 1er février 2022 par un groupe armé dans le camp de déplacés de Plaine Savo près de Bule, dans la province de l'Ituri, en République démocratique du Congo (RDC).

  

"C'est la dernière d'une série d'attaques brutales en Ituri. Plaine Savo est peuplée de familles - des familles vulnérables - qui ont fui des violences similaires avec leurs enfants et qui ne demandent que le droit de vivre en paix", a déclaré Caitlin Brady, directrice du Conseil norvégien pour les réfugiés en RDC. "Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais aucune justification pour les attaques contre les civils. Les responsables doivent être tenus de rendre des comptes." 

Les premiers rapports indiquent que 59 civils ont été tués et 40 autres blessés. Le directeur d'une école de la région, soutenue par le Conseil norvégien pour les réfugiés, a indiqué que deux de ses élèves figuraient parmi les morts. Les assaillants ont utilisé des armes à feu et des machettes pour attaquer les occupants du camp. Les blessés ont été emmenés dans un établissement de santé local pour y être soignés.

Le camp de Plaine Savo abrite plus de 24 000 personnes qui ont fui les violences dans le territoire de Djugu en 2019.

Elles ont une nouvelle fois été contraintes de fuir et ont trouvé refuge à la base de la mission de maintien de la paix des Nations unies (MONUSCO).  

On observe une forte recrudescence des attaques délibérées et ciblées des groupes armés contre les personnes déplacées en Ituri.

En plus de l'attaque la plus récente, environ 68 personnes ont été tuées dans des attaques contre cinq camps différents dans la même zone depuis novembre 2021. Ces attaques ont déclenché de nouvelles vagues de déplacements massifs et plongé des populations déjà vulnérables dans un climat de terreur. 

"Nous exhortons les autorités congolaises à redoubler immédiatement d'efforts pour assurer la protection des civils et à prendre des mesures concrètes pour s'attaquer aux moteurs du conflit dans l'est du pays", a déclaré Mme Brady. 

Etat des lieux

  • Il y a actuellement 1,7 million de personnes déplacées dans la province d'Ituri, en RDC. 
  • Au moins 1 200 civils ont été tués dans la province d'Ituri en 2021. 
  • Le NRC a soutenu les personnes déplacées dans le camp de Plaine Savo avec des abris, de l'eau et des activités d'assainissement, avec le financement de Sida et ECHO. 

Cette zone - Djugu - a été classée au niveau 4, Urgence, par le processus de classification intégrée des phases (IPC) ; 60% de la population du territoire de Djugu vit en phase 3 ou 4. Le niveau 4 est le niveau inférieur à la famine. Un peu moins de 3 millions de personnes sont classées en situation d'insécurité alimentaire aiguë en Ituri. 

 

Pin It

Statistiques

22106275
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1576
18468
80737
21931225
272315
440043
22106275

Your IP: 54.36.148.65
2022-05-19 02:18

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg