Flash

BAN2

 

En sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, investi le 6 février 2021 à Addis-Abeba, Félix Tshisekedi s’est entretenu avec Michel Sidibé, Envoyé Spécial de l’Union Africaine, dans le cadre du projet de création de l’Agence Africaine des médicaments. C’était ce lundi 5 Juillet 2021, en son cabinet de travail de la Cité de l’Union africaine, à Kinshasa.

Le Chef de l’Etat a échangé, pendant plus d’une heure avec son hôte, sur des sujets relatifs au plaidoyer pour la matérialisation de ce méga organe sanitaire panafricain, afin de rendre autonome l’Afrique en médicaments de base.

Interrogé par la presse, à la sortie de son audience avec le Président Tshisekedi, Michel Sidibé a noté que «Cette Afrique que nous voulons prioriser et parler d’une seule voix dans le concert des Nations face à cet épineux problème de médicaments. Le paludisme et toutes les autres maladies qui nous guettent ainsi que les faux médicaments ont poussé l’Union africaine à vouloir créer, depuis 2019, cette agence de médicaments, d’où  la demande de ratification faite aux 55 États africains pour sa mise en place effective, afin de valoriser entre, autres, la faune africaine qui regorge des véritables trésors en pharmacopée».

Le haut fonctionnaire continental a fait savoir que le peuple africain est le moins vacciné contre la pandémie de COVID-19 dans le monde, avec dix millions (10.000.000) des vaccinés sur une population d’un milliard trois cents millions (1.300.000.000) de personnes, sans compter les faibles dotations des budgets des gouvernements africains pour le secteur de la santé.

Il a indiqué, par ailleurs, que Félix Tshisekedi a promis de s’impliquer, en tant que Président de l’Union africaine, pour relever ce défi et rattraper ce retard du continent dans ce domaine, lequel s’avère on ne peut plus urgent pour la santé de nos populations.

La Pros.

Pin It