‘’La situation actuelle de la pandémie COVID-19 dans notre pays est très préoccupante.  En effet, on note une augmentation considérable des cas et des décès de la COVID-19 au cours de ces 4 dernières semaines. 

De ce qui précède, en ma qualité de ministre de la santé publique, hygiène et prévention j’annonce officiellement la survenue de la troisième vague de la pandémie COVID-19 dans notre pays avec la ville province de Kinshasa comme épicentre. C’est ici l’occasion de rappeler à toute la population de respecter strictement toutes les mesures actuelles et celles qui pourront être prises ultérieurement pour juguler cette crise sanitaire. Il s’agit notamment, du Port correct et obligatoire des masques (cache-nez), du Lavage des mains à l’eau ou utilisation de la solution hydro alcoolique,  du Maintien  de la distanciation sociale et du Respect du couvre-feu à 22h00.  En complément à toutes ces mesures ci-haut citées, la vaccination reste un moyen efficace pour protéger la population et notre économie. Je vous invite à y adhérer massivement’’, a déclaré hier, dans la soirée, le Docteur Jean-Jacques Mbungani,  le tout nouveau Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, dans un message adressé à la nation.

Message de son Excellence Monsieur le Ministre de la Santé  Publique, Hygiène et Prévention

Chers Compatriotes,

Il est important ce jour de faire le point sur la situation globale de la pandémie de la covid-19 en République Démocratique du Congo qui a déjà connu deux vagues de la COVID-19 depuis le 10 Mars 2020.

Ces deux premières vagues de la pandémie COVID-19 ont été gérées avec succès grâce à l’engagement du gouvernement sous l’impulsion du Président de la République, son Excellence Felix -Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat.

 Ce succès n’aurait pas été possible sans votre civisme, sacrifices et respect des mesures  édictées par les autorités politiques et sanitaires.  Cet engagement commun a permis de réduire la propagation de la maladie, de limiter les décès et permettre la reprise des activités socio-économiques. 

En dépit de ce résultat, les activités de riposte ont été maintenues afin de détecter et de prévenir des éventuelles flambées  des cas  de COVID-19 dans notre pays. Cependant, la combinaison de certains facteurs de risque sont à l’origine de l’augmentation des cas observés

Les principaux facteurs sont les suivants :

-Le relâchement   de l’observance des mesures barrière mises en place, en ce compris le couvre-feu;

-L’importation des cas suite aux mouvements des populations au niveau de nos frontières;

-Une faible couverture vaccinale contre la COVID-19.

Chers Compatriotes,

La situation actuelle de la pandémie COVID-19 dans notre pays est très préoccupante. 

En effet, on note une augmentation considérable des cas et des décès de la COVID-19 au cours de ces 4 dernières semaines. 

De ce qui précède, en ma qualité de ministre de la santé publique, hygiène et prévention j’annonce officiellement la survenue de la troisième vague de la pandémie COVID-19 dans notre pays avec la ville province de Kinshasa comme épicentre.

C’est ici l’occasion de rappeler à toute la population de respecter strictement toutes les mesures actuelles et celles qui pourront être prises ultérieurement pour juguler cette crise sanitaire. Il s’agit notamment :

-           du Port correct et obligatoire des masques (cache-nez)

-           du Lavage des mains à l’eau ou utilisation de la solution hydro alcoolique

-           du Maintien  de la distanciation sociale

-           du Respect du couvre-feu à 22h00

En complément à toutes ces mesures ci-haut citées, la vaccination reste un moyen efficace pour protéger la population et notre économie. Je vous invite à y adhérer massivement

Chers compatriotes,

L’histoire de notre pays nous renseigne que notre peuple possède une réelle capacité de dépassement et de résistance face aux situations difficiles. C’est l’occasion pour moi de faire appel à votre sens  élevé de civisme et patriotisme  et surtout de votre engagement afin  d’observer les  recommandations des autorités politiques et sanitaires. 

Que vive la République Démocratique du Congo !

Je vous remercie.