Flash

Le 7ème Congrès International des Anciens et Amis de la Faculté de la Médecine, AFMED, de l’Université de Kinshasa, appartient à l’histoire.

Tenu du 5 au 9 novembre 2018, ce grand rendez-vous international a réuni près de 500 participants. En vue de garantir le droit des malades à la santé, les praticiens de l’art de guérir se sont décidément dits déterminés, à la clôture de ces assises, à renforcer la dignité humaine dans la pratique médicale. A ceci, John Nsiala, Président international de l’AFMED, a salué la grandeur de ce forum qui, d’après lui, a traité des thèmes essentiels pour l’avancement de cette profession. Tout en attribuant ce mérité à l’apport et à la ténacité de tous les participants.

Il s’agissait, en effet, d’une rencontre riche événements. Venus d’Europe, d’Asie, d’Amérique, et d’Afrique, comptabilisés à près de 500 cerveaux, ces médecins ont, entre autres, recommandé l’accréditation obligation de leurs pairs avant d’entrer en exercice pour l’honneur de la profession. Aussi, l’élaboration des grapelines pour la profession médicale ainsi que la mise sur pied des comités pluridisciplinaires, en vue de la finalisation et de l’effectivité des actes pris par les différents Congrès. Au cours de cette enrichissante cérémonie, Jacques Mangaloboyi, ci-devant Président du comité d’organisation dudit congrès, faisant allusion au thème général : ‘’Une femme enceinte=Un enfant vivant=Zéro mort’’, a, pour sa part, accroché une apostrophe sur la prévention et l’éducation pour lutter contre le taux élevé de mortalité infantile et maternelle en République Démocratique du Congo avant d’inviter les congressistes au prochain rendez-vous prévu du 4 au 8 novembre 2019, au Congo-Kinshasa.

Par ailleurs, la sanction officielle de cette méga messe scientifique a été déclarée close par Rémy Massamba, le Vice-président de l’Assemblée nationale. Selon lui, cette rencontre est qualifiée d’un haut lieu d’échange et de partage d’expériences entre les professionnels de santé de divers continents. Tout en promettant le soutien de la chambre basse du Parlement afin de promouvoir les activités de l’AFMED, a-t-il indiqué. Il sied de rappeler que cette réunion internationale s’est déroulée à Kempinski Fleuve Congo Hôtel pour des sessions plénières et dans quelques hôpitaux ciblés pour des ateliers pratiques.


Lambert Saïdi

Pin It