Flash

BAN2

 

Colors: Purple Color

 C’est un message fort, un message de l’unité et un message d’espoir que viennent de lancer les Députés nationaux de la RDC, lors de la plénière d’hier, mardi 11 mai 2021, soutenant la décision prise par le Chef de l’Etat,  de décréter l’état de siège dans le Nord Kivu et en Ituri.

Plus de peur que de mal. Le peuple l’attendait. Il n’a pas manqué à ce grand rendez-vous historique devant la Représentation nationale. Il s’était fait accompagner de toute son équipe Gouvernementale. Et il a réussi à avoir la bénédiction des Représentants du peuple. Lui, le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

La décision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de décréter l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de mettre définitivement une croix aux atrocités et violences sous toutes leurs  formes, n’a pas laissé indifférent le Front Commun pour le Congo.

 La commune de Kasa-Vubu a vibré dimanche 9 mai 2021 au rythme d’une activité mémorable organisée à l’espace Nzolantima par les Forces Politiques Alliées de l’UDPS (FPAU). Il était question, au cours de cette activité, pour la Coordination de ce regroupement soutenant les actions du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’exprimer à ce dernier par le truchement de son Haut Représentant, 

Il avait choisi de laisser la justice, la justice seule, faire son travail. Non par ce qu’il souffrait de l’incontinence verbale, dans le dossier qui oppose le Fonds de Promotion de l’Industrie et Finance Press Group (FPG). Voilà qu’il a choisi de rompre le silence dit responsable en vue d’éclairer la lanterne de ses compatriotes scotchés aux réseaux sociaux, du reste alimentés par des maîtres-chanteurs.

Prof André Mbata a déposé une proposition de loi abolissant l'ordre des "héros nationaux Lumumba-Kabila" pour le remplacer par "l'ordre national des héros nationaux" tout court.

Le constitutionnaliste balise ainsi la voie vers la proclamation du Prophète Simon Kimbangu, du Président Kasa-Vubu et de  la reconnaissance d'Etienne Tshisekedi comme "héros nationaux" à part entière,  en faisant tomber l'un des vestiges législatifs des tambourinaires et thuriféraires, "maîtres-tailleurs des lois sur mesure "

(Avec Agences)

Ils sont au nombre de 190 membres faisant partie des comités sectionnaires, sous-sectionnaires, Ligues des Femmes et des Jeunes du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD), commune de Selembao qui ont été investis, samedi 10 avril 2021.

Enock Luwaya Wete a été porté par ses pairs pour présider la Commune de Selembao pour le reste du quinquennat. Il est appelé à travailler en toute symbiose avec toutes les structures du parti à la base, en commençant par son comité sectionnaire jusqu’aux cellules, en passant par les Ligues des femmes et des Jeunes.

La grandiose cérémonie s’est déroulée en la salle Theresia, située sur l’avenue Manifeste n°87, Commune de Selembao.

Présidée par l’honorable Sénateur Roger Muaka Muaka, président national du MCSD, l’organisation des différentes cérémonies d’installation des comités de base à la fédération de Kinshasa, s’inscrit dans le cadre d’arrondir les angles, de colmater les brèches, de ratisser large et de susciter l’envie aux nouveaux adhérents afin que le MCSD ait une couverture maximale de son implantation dans les coins et recoins de la Ville-province de Kinshasa.

L’objectif est de se constituer un coefficient électoral approprié, susceptible d’apporter des sièges au parti.

Auparavant, soit quarante huit heures avant la cérémonie d'installation des comités de base à Selembao, les promus ont suivi une formation de base pour s’imprégner des valeurs et l'idéologie que prône le parti.

A cet effet, sous la conduite du Révérend Dominique Mukanya, Directeur National de l'Institut de Formation des Cadres (IFC), les enseignements dispensés se sont focalisés autour des modules se rapportant notamment, sur le parti politique, définition, rôle et fonction comme premier module et le travail en équipe comme deuxième module.

Comme d’aucuns ne peuvent l’ignorer, avant d’impacter sur les autres provinces (ce qui n’est pas mauvais du tout), il faudra au préalable, avoir une main mise sur Kinshasa qui est la capitale de la RD-Congo, siège des institutions et centre de tous les enjeux politiques.

Sur un total de 18 quartiers que compte la Commune de Selembao, les membres installés sont issus des quartiers : Inga 1, Inga 2, Madiata 1, Madiata 2, Konde et Camping. Le travail se poursuit pour rendre complets lesdits comités tant au niveau de la section qu’au niveau des Ligues des Femmes et des Jeunes.

Dans cette même effervescence, comme partout ailleurs, sous la modération de Doucet Maphangala, Secrétaire Général Adjoint et président fédéral MCSD-Kongo Central, l’imposante cérémonie a eu lieu en présence d’éminents invités, en l’occurrence, l’honorable Simon Floribert Mbatshi Mbatsia, Haut Conseiller des Sages de l’espace Kongo et modèle de pouvoir pour le MCSD, le Sénateur honoraire Nginayevuvu, une camarade cadre du comité MCSD-Belgique et tant d’autres.

Les membres du Directoire national et conseillers du parti ont, eux aussi, rehaussé de leur présence la manifestation.

Y étaient également présents, les membres du nouveau comité de Limete récemment installé et ceux de la commune de Ngaba.

Préparons-nous

Tout en remerciant les équipes de travail sur terrain, le président national du MCSD invite les membres investis à se préparer en conséquence pour avoir le maximum des sièges dans chaque circonscription électorale.

Parlant du poids politique, il constitue un enjeu du moment du fait que tout parti politique ayant autant des députés nationaux et provinciaux aura la chance d’avoir autant des postes ministériels, a-t-il martelé. Il faut 8 députés nationaux pour un poste ministériel national, 5 députés provinciaux pour celui du ministre provincial.

«Battez-vous pour avoir des vrais représentants qui soient des potentiels éligibles», car, poursuit-il, c’est seulement lorsque vous avez des représentants au niveau des instances décisionnelles que vos problèmes à la base seront pris en compte. Bien au contraire, si vous n’avez pas des représentants de votre circonscription électorale dans le sérail du pouvoir, là où se prennent des décisions, personne ne va plaider votre cause, alerte le patron du MCSD.

En définitive, «le MCSD vient ressusciter l'espoir au peuple congolais. C'est encore possible de renverser la tendance lorsqu'on est soudé et déterminé. Ça donne l'impression que nous sommes une église. Nous sommes effectivement un parti politique respectueux de l'évangile prêchée par nos prêtres et pasteurs», a conclu le président national du MCSD.

Serment de fidélité

Etant le numéro un de la juridiction de Kinshasa, le président Fédéral Edmond Mavungu a, dans son mot de bienvenue, remercié le président national du MCSD, l’honorable Sénateur Roger Muaka, ses invités et les membres du directoire national pour avoir rehaussé de leur présence la cérémonie.

A l’en croire, rien ne peut arrêter la machine MCSD-Kinshasa en marche, ni éteindre la flamme rallumée.

Et c’est encore lui, qui a doté le président sectionnaire Enock et les autres structures connexes de l’étendard, des écharpes et statuts du parti comme un fardeau qu’ils doivent supporter sur leurs épaules afin de faire parvenir le MCSD à la conquête du pouvoir. Pour cela, ils ont prêté serment de fidélité et loyauté à servir le parti en toute honnêteté.

Un parti des valeurs

Prenant la parole à son tour, Ir. Marc Ilo Malongi, Secrétaire Général a fait savoir que le MCSD, créé en 2008, a eu son existence légale suivant l’arrêté ministériel n°095/2011 du 08 août 2011.

Il est né de la volonté des laïcs chrétiens catholiques et protestants face à l’incurie de la classe politique ayant conduit le pays à la déchéance de ses structures.

Le MCSD s’est voulu un parti de la rupture avec les anciennes conceptions du pouvoir démocratique.

Remerciements

Le tout nouveau président sectionnaire de Selembao a eu des mots justes pour remercier le Sénateur Roger Muaka et toute son équipe. Il promet sa totale détermination de travailler avec honnêteté pour le rayonnement du parti politique MCSD à Selembao.

Comme il en est de coutume au MCSD, une collecte de fonds fut organisée séance tenante pour permettre aux comités installés, de se constituer quelques fournitures de bureau.  A cet effet, un montant estimé à 873.400 FC a été récolté.

Eugène Khonde

 

La liesse était à son comble, samedi 3 avril 2021, lors de l'installation des membres des comités sectionnaire et sous sectionnaires du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD) dans la Commune de Limite. L'objectif pour le président national du MCSD, l'Honorable Sénateur Roger Muaka Muaka, est de conquérir le pouvoir. En tant que tel, selon la vision du parti, le MCSD a toujours invité les hommes et les femmes de toutes les communes pour leur apprendre l'idéologie et les valeurs du parti. Le MCSD est suffisamment implanté à la Funa, Kingabwa, Mombele…Bref, dans toute la commune de Limete. Comme quoi, celle-ci est pris d'assaut pour que demain soit facile à conquérir le pouvoir avec des hommes et des femmes que les membres investis mettront à la disposition du MCSD.

Après une journée intense d’une formation sur les basiques du Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD) au Lycée Dr  Shaumba, les membres des comités sectionnaires et sous sectionnaires de la Commune de Limete ont été investis, samedi 3 avril 2021, en la salle Atlantic située en diagonal de la station COHYDRO, à la lisière du croisement Boulevard Lumumba et Sendwe.

Cette cérémonie riche en couleurs présidée par l’honorable Sénateur Roger Muaka Muaka, président national du MCSD s’est déroulée en présence des invités de marque qui sont des dignitaires de la République. Ils (dignitaires) ont toujours porté un regard attentif aux efforts inlassables que ne cesse de fournir le MCSD pour rendre attrayante la vie du Congolais lambda une fois au pouvoir.

Il s’agit du patriarche honorable Simon Floribert Mbatshi Batsia, Haut Conseil des Sages de l’espace Ne Kongo, du Sénateur Rolly Nzazi, de l’honorable Marius et de tant d’autres personnalités polico-administratives.

Une poignée importante de membres du Directoire national et de la Fédération de Kinshasa ont accompagné le Sénateur Roger Muaka, en l’occurrence le Vice-président Edmond Mavungu, président fédéral ; l’Inspecteur Général Ir. Benjamin Ndubu ; Doucet Maphangala SGA et président fédéral MCSD-Kongo Central ; Pierre Maluta conseiller, Madame Germaine Masiala de la Ligue des femmes …, pour ne citer que ceux-là.  

Trois temps forts 

Tout protocole observé, la manifestation a connu trois temps forts à savoir : le discours de bienvenue et l’installation des membres sectionnaires et sous sectionnaires ainsi que ceux de la Ligue des Femmes et Ligue des jeunes.

Ensuite, la remise de l’étendard, écharpes et statuts du parti à la présidente de la section de Limete.

Enfin, le mot d’encouragement du sénateur Roger Muaka aux heureux promus.

D’entrée de jeu, après l’hymne national, la prière d’ouverture dite par Serge Kabangu DIRCAB, le président fédéral Edmond Mavungu a circonscrit le cadre de l’évènement, tout en félicitant l’équipe d’implantation mise sur pied par le Directoire national et conduite par le Fédéral Doucet Maphangala pour marquer l’idéal de l’effectivité de l’extension de la ville de Kinshasa pour sa grande visibilité.

Il n’a pas manqué de faire un bref survol du travail d’implantation déjà fait sur terrain.

Après avoir brossé de manière succincte la vue du MCSD et ses dirigeants, Doucet Maphangala a fait la présentation des invités du président national qui ont honoré de leur présence la cérémonie inédite.

Sheli Kazumba Muange, présidente de la section de Limete, quant à elle, main levée, a prêté le serment de fidélité, d’honnêteté et d’exemplarité de travailler dans le strict respect des valeurs que prône le parti et de le faire propulser dans les coins et recoins de Limete.

Evitons l'ingratitude

Pour sa part, l’honorable Roger Muaka a débuté son speech par inculquer une leçon de morale à son auditoire déclarant que dans la vie, l’ingratitude ne paie pas. Ce qui veut dire, il faut savoir dire merci à celui qui t’a fait du bien.

Vraisemblablement, il a fait allusion à l’honorable Mbatshi qui l’a vu avec ses coéquipiers, membres fondateurs faire le premier pas en politique.

Non seulement il les a soutenus moralement et financièrement, mais aussi, il a soutenu les candidats MCSD aux élections de 2018.

A l’en croire, Mbatshi reste ce modèle qu’il faille imiter à l’instar de Joseph Kasa-Vubu, père de l’Indépendance, en tant que modèle de gouvernance, d’honnêteté, d’honorabilité et de transparence. A ceux qui l’ont connu en tant que gouverneur du Kongo Central, l’homme a su mettre du beurre dans les épinards, a fait savoir Roger Muaka.

Aux membres investis, il leur a rappelé le civisme du parti relatif au respect des biens publics et d’autrui. Bien plus il leur a demandé à se mobiliser pour avoir tous les sièges de la Commune de Limete lors des scrutins électoraux. Car, dira-t-il pour que votre parti ait ne fut-ce qu’un ministre national, il faut avoir au moins huit députés nationaux. Au niveau provincial, il en faut cinq députés provinciaux.

Lorsque dans un parti, on a tant d’élus, il y a plus de chance d’avoir autant des ministres. Dans ce cas, les cris de détresse de la base auront plus de chance d’être écoutés par le pouvoir central.

Battez-vous chers membres

Alors, battez-vous pour rafler tous les sièges de Limete, a-t-il conclu.

Séance tenante, une collecte de fonds a été faite pour aider la nouvelle équipe à démarrer le travail. Une somme de 200.000 FC et 230 $ a été récoltée.

Il faut signaler qu’un nombre important de membres de Selembao et Ngaba était également présent à la cérémonie, venus accompagner leurs camarades de Limete.

Eugène Khonde

« Pour la première fois, depuis 1960, le peuple congolais a eu à voter un Président de la République et ce président, c’est Martin Fayulu Madidi ». Cette déclaration a été faite par Devos Kitoko, Secrétaire Général du parti politique Engagement Citoyen pour le Développement (Ecidé), le samedi 3 avril 2021, lors d’une matinée politique organisée dans le souci de la sensibilisation de leurs militants.

Mobilisés pour suivre le message de leur parti, plusieurs militants et partisans du parti cher à Martin Fayulu étaient venus de tous les coins de la ville de Kinshasa pour se retrouver devant le siège national de l’Ecidé, situé sur le boulevard triomphal. « Nous avons connu le projet cent jours, qui nous a montrés des voleurs. Toutes les personnes arrêtées dans le cadre de ce dossier ont été relâchées. Est-ce que vous le savez ? Comme ils vous ont vu dormir, ils nous ont fait sortir un autre projet des voleurs intitulé "Tshilejelu". Chers amis, sachez que, le développement du pays, les travaux de construction du pays sont l'apanage du gouvernement de la République et non de la Présidence. Si vous voyez quelqu'un neutraliser le gouvernement, le parlement, il est resté seul, il lance des projets qui ne sont pas de ses compétences, cette personne-là construit ou elle vole ? Elle vole. C'est pourquoi, il faut ouvrir les yeux, ne soyez pas distraits », a dénoncé Devos Kitoko, en soulignant que le projet ‘’Tshilejelu’’ est un autre moyen pour détourner l’argent de l’Etat.

Parlant des prochaines échéances électorales, Devos Kitoko a insisté sur la nécessité de passer d’abord par les réformes à la Ceni car, selon lui, c’est la Ceni qui est à la base de toutes les crises des institutions. « Ce qu’il faut, c’est passer d’abord par les réformes en prenant la proposition de loi faite par le Président Martin Fayulu. Cette proposition ne doit pas être déposée à l’Assemblée Nationale, elle doit être traitée dans un cadre qui mettra au tour d’une même table trois parties, à savoir: Lamuka,  FCC et Union Sacrée », a-t-il indiqué, en soutenant que cette Assemblée Nationale est corrompue et ne fera pas passer une telle proposition.

Selon Devos Kitoko, le Bureau de la Ceni ne doit pas avoir des politiciens, il doit être composé des confessions religieuses, de la société civile ainsi que des mouvements citoyens. Le secrétariat exécutif doit être scindé en trois directions, à savoir, la direction chargée des opérations, direction technique et logistique et enfin, Il faut séparer cette structure. Les trois directions seront indépendantes et feront le rapport à la plénière. Les huit confessions religieuses doivent envoyer un membre chacune, La société civile doit envoyer aussi des représentants, Les membres de la société civile seront des adjoints.

D’ores et déjà, Devos Kitoko a rappelé la position du leader de son parti sur la constitution de la nouvelle équipe de la CENI. Pour l’Ecidé, la conduite de la centrale électorale ne doit plus être l’apanage des acteurs politiques. « Les politiciens doivent battre campagne et laisser la CENI être dirigée par les personnalités indépendantes », a-t-il avancé.

C’est vers la fin de son adresse que Devos Kitoko a annoncé une tournée dans toutes les fédérations de la ville de Kinshasa. Profitant de cette occasion, le SG de l’ECIDé a aussi annoncé l’ouverture de la vente des cartes pour le parti. Dès ce 15 avril, les portes des bureaux seront ouvertes pour recevoir tous ceux qui auront besoin d’acheter leurs cartes de membres. Les cartes seront venues selon les catégories des membres, les membres actifs auront une carte à 1$ (2.000FC), les cadres à 10$  (20.000 FC) et membres d’honneur à 50$  (100.000 FC).

Steve Ilunga

 

A l’occasion du 52ème anniversaire de sa mort

UDPS : Augustin Kabuya rend hommage à Feu Joseph Kasa-Vubu

Comme annoncé lors de la cérémonie d’installation du bureau fédéral de Mont-Amba, le dimanche 21 mars denier, au terrain MEFE à Lemba, le Secrétaire Général de l’Udps, Augustin Kabuya, a été présent à la cérémonie de commémoration du 52ème anniversaire de la mort du tout 1er Président de la RDC, Joseph Kasa-Vubu. Dans une délégation composée de Ne Kongo membres de l’Udps, Augustin Kabuya s’est dit très heureux d’accompagner les membres de son parti qui voulaient bien honorer la mémoire d’un digne fils du Kongo Central.

Très fier des efforts fournis par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour que Joseph Kasa-Vubu soit élevé au rang des héros nationaux, le numéro 2 de l'UDPS s'évertue pour que la journée du 24 mars, date à laquelle le premier Chef de l’Etat a rendu l'âme soit commémorée à la hauteur de sa grande personnalité d'homme d'Etat.

Pour ce faire, il a préféré se déplacer en chair et en os le mercredi 24 mars, pour la commune de Kasa-Vubu, plus précisément au rond-point Kimpwanza où est érigée la stèle de l'illustre disparu. Là, il y a déposé une gerbe de fleurs à son hommage, ce, au cours de cette cérémonie organisée par la famille Kasa-Vubu et les Ne Kongo dans l’ensemble, y compris ceux évoluant à l'UDPS.

Joseph Kasa-Vubu fut un président très exemplaire, selon les témoignages recueillis auprès de ses contemporains. Raison pour laquelle Augustin Kabuya a cette volonté de pérenniser le nom de cette Eminence politique de notre pays, un baobab. Car, qu'on se le dise, le patriotisme et le civisme incarnés par cet homme constituent une référence inoubliable pour les générations futures en terme de gestion de la chose publique.

Il revient de souligner que cette journée du 24 mars 2021 a été ouverte par une messe d’action de grâce à la Cathédrale notre Dame du Congo, en l’honneur de  patriarche Ne kongo et premier Président du Congo-Kinshasa.

Steve Ilunga

Statistiques

16853636
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7402
26481
33883
16629240
565642
858402
16853636

Your IP: 207.46.13.189
2021-06-21 06:52

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg