Flash

BAN2

 

Le président congolais et président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi, a, au cours de son allocution du Haut de la tribune des Nations Unies, le mardi  21 septembre dernier, exhorté un soutien pour lutter contre le terrorisme et le retour de la paix dans son pays et en Afrique, tout en promettant de ne lever l’état de siège que lorsque la guerre va se terminer à l’est de la RDC.

«En vertu de ce régime constitutionnel d’exception, les forces armées de la République Démocratique du Congo assument la totalité de la responsabilité de la gestion administrative et sécuritaire des provinces concernées en même qu’elles mènent des opérations militaires…C’est pour cette raison que le Gouvernement de la République démocratique du Congo maintient et amplifie la pression sur les groupes armés et leurs complices et que l’Etat de siège ne sera levé que lorsque les circonstances qui l’ont motivé disparaitront», a expliqué Félix Tshisekedi. Et d’ajouter que ‘’Le fléau de l’insécurité provoquée par les cohortes de terroristes, de groupes armés, de mercenaires et de criminels de tous bords met à mal la stabilité institutionnelle de nos jeunes démocraties et annihilent les efforts de nombreux dirigeants africains pour développer leurs pays.

En outre, si la lutte contre DAESH a été remportée au Moyen-Orient, plus précisément en Irak et en Syrie des victoires incontestables, en Afrique, par contre, l’AQMI et autres groupes affiliés à DAESH gagnent du terrain chaque jour davantage.

Le Mali, le Niger, le Nigeria, le Cameroun, le Tchad et le Burkina-Faso subissent régulièrement les attaques meurtrières de DAESH et des djihadistes de Boko Haram. Depuis 2017, le Nord-Est du Mozambique est victime des attaques armées récurrentes des salafistes djihadistes d’Ansar al-Sunnah qui ont déjà causé au moins 2.600 morts.

Par ailleurs, Fatshi a fait savoir que l’intégrisme islamiste a atteint l’Est de la République Démocratique du Congo qui en paie un lourd tribut dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema.

‘’Des djihadistes qui y opèrent sous le couvert du FDLR et du mouvement Alied Democratic Forces/Madima at Tauheed wal Muwahedeen, en abrégé ADF/MTM, tuent mes compatriotes et pillent massivement les produits miniers et agricoles de mon pays’’, a-t-il dit.

‘’En avril dernier, des terroristes et des mercenaires venus de la Lybie ont plongé l’Afrique dans une profonde tristesse en lui arrachant brutalement, l’un de ses grands dirigeants, le Maréchal Idriss Deby Itno, président de la République du Tchad, lâchement abattu au front pour défendre la souveraineté de son pays et la vie de ses concitoyens’’ a-t-il conclu.

Rosalie Tshibuabua

Pin It

Statistiques

19145363
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1290
15776
60152
18982833
410007
470413
19145363

Your IP: 3.235.179.111
2021-10-28 01:55

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg