Flash

BAN2

 

Décidée d’aller aux élections en 2023, la coalition Lamuka a finalement proposé son calendrier électoral. Selon les deux leaders de cette plateforme, les élections en République Démocratique du Congo peuvent et doivent être organisées conformément à la constitution de la République avec l’engagement de toutes les parties prenantes au processus. Ils ont prévu la date du dimanche 22 octobre 2023 pour l’organisation des élections combinées présidentielle, législatives nationales et provinciales.

C’est au cours d’un point de presse tenu le vendredi 3 septembre dernier au centre CEPAS à Kinshasa que le présidium de la plateforme a livré au public son ébauche de calendrier électoral. Pour l’élection présidentielle, le calendrier prévoit l’annonce et la publication provisoire des résultats le 29 octobre 2023.

Devant la tribune, les deux leaders de Lamuka, Adolphe Muzito et Martin Fayulu disent tirer leur soubassement dans l’article 73 de la Constitution qui stipule que : ‘’Le scrutin pour l’élection du président de la République est convoqué par la CENI, 90 jours avant l’expiration du mandat du président en exercice’’. Pas de glissement et de fraude électorale, ont-ils insisté. D’où, pour eux, la convocation de l’électorat doit se faire au mois de mai 2023. Le présidium de Lamuka a présenté un tableau des activités préélectorales, électorales et post-électorales. Ainsi, pour le reste des mois de l’année en cours par exemple (septembre à décembre 2021), plusieurs activités pourraient s’organiser selon cette famille politique.

« Discussions entre parties prenantes et consensus autour des réformes institutionnelles ; adoption de la loi sur la CENI et sur la loi électorale ; désignation et installation des membres de la CENI, l’état des lieux et organisation interne de la CENI (Règlement intérieur, audit matériel, administratif, financier et technique, acquisition du matériel d’identification et enrôlement d’électeurs », a-t-on lu dans leur calendrier. « Nous mettons cet avant-projet pour démontrer qu’il suffit d’un peu de volonté pour que les élections soient organisées conformément à la constitution de la République», a expliqué Martin Fayulu ce vendredi avant d’ajouter que cela démontre à la face du monde la volonté qu’a Lamuka d’aller aux élections ce en temps réel. 

Les deux leaders de Lamuka estiment que les élections doivent être organisées conformément à la Constitution de la République, si toutes les parties prenantes s’y engagent résolument.

Ci-dessous, le calendrier proposé par les deux leaders

- Mai 2023 : convocation de l'électorat ;

- Juillet 2023 : Publication des listes définitives des candidats ;

- Septembre 2023 : Publication des listes des bureaux de vote, 30 jours avant les élections ;

- 21 septembre-20 octobre 2023 : campagne électorale pour les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales ;

- 22 octobre 2023 : Jour du scrutin direct combiné présidentiel, législatif national et provincial ;

- 29 octobre 2023 : publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle ;

- 8 novembre 2023 : publication des résultats définitifs de l'élection présidentielle ;

- 24 Janvier 2024 : prestation de serment du président élu.

Soulignons qu’ils ont déclaré aussi que ce calendrier d’activités préélectorales est réaliste et qu’il faut juste une volonté politique pour éviter un glissement du processus électoral.

La Pros

Pin It

Statistiques

18552168
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10277
15973
132146
18323016
287225
491245
18552168

Your IP: 3.238.95.208
2021-09-19 14:45

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg