Flash

BAN2

 

*Des élections libres, transparentes et apaisées, tous les congolais, et mêmes les étrangers, y pensent et gardent un œil observateur sur cette problématique. Mais comment y arriver ? C’est là où le bât blesse. Germain Kambinga joue déjà sa partition en sortant une cartouche de solution qui part, avant tout, de la révision de la Loi sur la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), récemment adoptée au niveau de l’Assemblée nationale. Convaincu de la faisabilité de sa proposition dans un délai convenable, le Président de Le Centre soutient que cette révision permettrait de résoudre inexorablement les difficultés très souvent rencontrées dans la démarche de désignation du Président de la CENI  qui, cette fois-là, sera élu sur base d’un vote interne entre les délégués ou membres du bureau de cette Institution d’appui à la démocratie.  Au cours de sa très récente sortie médiatique, Germain Kambinga a fait savoir que par sa piste de solution, la Centrale électorale sera ainsi gérée en collégialité. Car, a-t-il indiqué, le rôle du Président du bureau sera, à ce moment-là, la coordination et non l’imposition. Le tout, pour prévenir le pays de l’impasse des contestations après la publication des résultats des élections à tous les niveaux.

« Il y a encore du temps. Il ne faut pas que les gens considèrent qu’il n’y a plus de temps », a fait savoir l’Ancien Ministre de l’Industrie de la République Démocratique. En même temps, soutient-il que l’idée d’un vrai dialogue ne doit nullement être exclue. Par les dialogues, a-t-il rappelé, la République Démocratique du Congo a pu surpasser les périodes les zones les plus sombres de son histoire et continuer son élan de reconstruction, depuis l’époque du Maréchal Mobutu à celle de Joseph Kabila, Allusion faite au dialogue intercongolais, la conférence nationale souveraine, au dialogue de concertation nationale, au dialogue de l’Union Africaine ainsi qu’au dialogue du Centre interdiocésain sous la férule des Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo. «Ce sont ces dialogues qui ont permis au pays de retomber sur ses jambes pour faire quelques pas. C’est grâce à ces dialogues que le Congo réussit jusque-là à avancer», a épinglé Germain Kambinga qui, par ailleurs, invite les congolais à faire confiance au Gouvernement de la République dont le bilan, à trois mois du travail, sera difficile à faire au regard de l’immensité de la RDC.

La Pros.

Pin It

Statistiques

18551589
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9698
15973
131567
18323016
286646
491245
18551589

Your IP: 66.249.66.73
2021-09-19 13:59

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg