Flash

BAN2

 

Suite au manque du consensus constaté au sein des confessions religieuses sur la désignation du nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante(CENI), le président du parti Action pour le Développement de la Nation Congolaise, ADNC, en sigle, Etienne Pembe,  pense que le seul moyen de rendre indépendante cette institution et d’éviter tout débauchage dans ses diverses formes, c’est de créer un corps électoral composé des entités qui ne participent pas au vote, comme la police, l'armée et procéder au vote à bulletin secret.

Dans une interview qu’il a accordée samedi 31 août 2021, par le journal La Prospérité, Etienne Pembe, Président de l’Action pour le Développement de la Nation Congolaise, ADNC, en sigle, estime que la question d'une CENI indépendante ne peut être abordée sans celle de la neutralité des parties qui la composent.

A l’en croire, la plupart d’acteurs politiques prend prétexte sur le fait que les élections sont une question politique, en conséquence, elles ne peuvent exclure les partis politiques. De ce qui précède, Etienne Pembe pense que la politique des partis politiques en République démocratique du Congo est celle d’avoir et de garder une influence sur la CENI afin d’espérer contrôler le processus électoral. 

La société civile, de son côté, lutte aussi pour avoir la main sur le processus électoral, ce qui est légitime. Selon lui, s'il est difficile, voire impossible de trouver la neutralité dans le chef des composantes, il est toutefois possible d'en limiter les effets dans la composition de la CENI.

Aussi, de s’estimer nécessaire de corser les conditionnalités de la composition de la CENI.

Si la CENI devrait être un arbitre électoral, il est de bonne guère que les joueurs soient exclus du corps arbitral, pour éviter qu'ils ne soient juges et parties. Et dans la sélection du corps arbitral, il faut laisser les confessions religieuses porter leur candidat, mais les faire voter par un corps électeur sélectionné hors des confessions religieuses. On peut à cet effet créer un corps électoral composé des entités qui ne votent pas, comme la police, l'armée...et procéder au vote à bulletin secret.

Les candidats à présenter ne doivent pas avoir exercé dans un parti, affiché des penchants pour un parti politique lors des débats publics ou privés connus, ils ne doivent avoir aucun lien de sang. Il doit payer ses impôts et s'abstenir d'accepter tout présent de quelque nature.

Car, ce serait là un moyen de lutter contre la politisation de la CENI, afin de promouvoir des élections libres, transparentes et démocratiques en République démocratique du Congo.

Salem Buabua

Pin It

Statistiques

18692610
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3486
14108
33751
18541891
427667
491245
18692610

Your IP: 44.197.197.23
2021-09-28 04:26

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg