Flash

BAN2

 

*Qui seraient à la base de l’enlèvement à son domicile du Coordonnateur National de la Jeunesse de Ensemble pour la République, Jacky Ndala Mpoyi Kabundi  hier,  dimanche 18 juillet 2021 ? Au camp de Moïse Katumbi, leader de cette plateforme politique, l’on pointerait du doigt certains responsables des services dits de sécurité et proches collaborateurs de l’actuel Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Dans un communiqué signé par son Secrétaire Général, l’Honorable Dieudonné Bolengetenge Balea, Ensemble pour la République est revenu sur d’autres incidents d’appréhension de deux collaborateurs de Jacky Ndala, en date du samedi 17 juillet 2021  et crie tout haut au non-respect même de l’esprit et de la lettre de l’Etat de droit, pourtant,  prôné par le Président de la République.

Dans ce communiqué repris intégralement,  ci-dessous, Ensemble pour la République rappelle qu’ils sont toujours membre de l’Union Sacrée de la Nation, à laquelle ils ont concédés une contribution significative et mérite, en conséquence, sa part de considération et de respect. Et,  au Président Félix Tshisekedi, Chef de l’Etat et Garant du bon fonctionnement des institutions, Ensemble pour la République a lancé un vibrant appel à user de son autorité pour mettre fin à de telles inégalités, au nom de l’intérêt supérieure de la Nation.

COMMUNIQUE DE ENSEMBLE POUR LA REPUBLIQUE

Ce dimanche, 18 juillet 2021, la Nation Congolaise dans toutes ses composantes et sa diversité était appelée, dans un élan de compassion et de solidarité, à s’associer à tout le peuple de Dieu en notre pays et particulièrement aux chrétiens, pour partager la douleur et le pieux recueillement des fidèles catholiques, de la famille et des proches, à l’occasion du rapatriement de la dépouille mortelle du Feu le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, une icône congolaise et un des motifs de fierté de notre peuple au cours des dernières décennies de l’histoire de la RDC.

C’est ce jour de recueillement national qu’ont choisi, après plusieurs messages d’intimidation et autres menaces de mort au téléphone et dans les réseaux sociaux, certains responsables des services dits de sécurité, pour enlever à son domicile, sise 18, avenue Bosoliambe, dans la commune de N’sele à Kinshasa, Monsieur Jacky NDALA MPOYI KABUNDI, Coordonnateur National de la Jeunesse de Ensemble pour la République, acheminé vers une destination inconnue. Il s’agit là d’un acte arbitraire, d’abus de pouvoir qui témoigne d’une dérive vers l’autoritarisme et ses regrettables excès.

Déjà hier 17 juillet, deux collaborateurs du Coordonnateur Jacky Ndala, en l’occurrence BUSHIRI KUMINGA Jacques et MANGALA BOLABOTO Djanny, ont été appréhendés vers 19 H 30’ sur l’avenue des Huileries par des gens arrivés dans quatre véhicules dont deux portant des plaques d’immatriculation de la Présidence de la République.

Ces infortunés, conduits d’abord à la Cité de l’Union Africaine, ont été finalement acheminés dans les installations de l’ANR connues sous la désignation des Trois Zoulous ou 3Z où ils ont subi des tortures avant d’être relâchés vers 13 H 00’ ce dimanche, au moment où M. Jacky Ndala lui-même venait d’être amené manu militari en ce même lieu.

Ensemble pour la République dénonce les auteurs de ce comportement qui utilisent, de façon éhontée, des services de protection de la République à des fins de brimades, d’intimidation et d’intolérance politique et exige sa relaxation immédiate et inconditionnelle.

Au moment où l’on crie sur les toits l’avènement de l’Etat de droit, ceux qui recyclent de vieilles recettes des temps des partis uniques et du totalitarisme ne sont pas dignes de servir notre peuple.

Ensemble pour la République rappelle qu’il est membre de l’Union sacrée au même titre que les autres composantes et mérite, en conséquence, sa part de considération et de respect notamment du fait de sa contribution significative à cette dynamique. Il est incompréhensible que Moïse Katumbi, notre leader, soit l’objet de médisances et autres insultes par certains membres de cette Union Sacrée sans que personne ne s’en indigne. La construction d’une coalition est une œuvre collective ; le mépris des partenaires n’honore pas.

Ensemble pour la République exhorte ceux qui orchestrent cette dangereuse dérive vers la chosification de la personne humaine congolaise et des services publics, de retrouver la voie de la responsabilité et du patriotisme, gages de la cohésion nationale.

Ensemble pour la République appelle à l’attention du Président de la République sur le péril de l’intolérance et de l’absolutisme qui prennent corps auprès de certains leaders de sa famille politique et des institutions dont il est le garant du bon fonctionnement et l’invite à user de son autorité pour y mettre fin, au nom de l’intérêt supérieur de la Nation.

Ensemble pour la République prend la Communauté Internationale à témoin, elle qui a consacré depuis le laborieux dialogue des Congolais de Sun-City d’énormes ressources pour accompagner la RDC dans la voie de la démocratie à bien observer la montée des dérives et des initiatives à haut risque en cours, qui risquent de replonger ce pays dans l’abîme d’autrefois.

Face aux bus et à l’arbitraire qui prennent des allures inquiétantes dans notre pays, Ensemble pour la République exhorte ses cadres, militants et sympathisants, au l’observance des lois et au respect des institutions de la République, à ne céder d’aucune manière à la provocation, à la tentation de l’intolérance et de l’insulte gratuite qui caractérisent depuis toujours certains de nos alliés, à se mobiliser comme des citoyens dignes et exemplaires suivant la ligne de conduite de notre Président National Moïse Katumbi, sur qui sont  déversées rancœur et insultes tous les jours, sans que cela n’érode son engagement et son dévouement à la cause du bien-être du peuple congolais.

Ensemble pour la République appelle le peuple congolais à la vigilance et au refus de la résignation ; il en va de sa dignité et de son devenir en tant que Nation libre ; car c’est tous unis que nous vaincrons les dérives tribalistes, l’exclusion et la division du peuple congolais, des maux tels que l’insécurité, le chômage de masses, la corruption, l’enrichissement illicite, les abus de pouvoir, la discrimination et l’immonde pauvreté.

C’est tous ensemble que nous bâtirons un pays équitable et plus beau qu’avant.

Kinshasa, le 18 juillet 2021

Ensemble pour la République

Hon. Dieudonné BOLENGETENGE BALEA

Secrétaire Général

Pin It

Statistiques

17710763
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
643
15601
16244
17561587
606569
816200
17710763

Your IP: 185.191.171.19
2021-07-26 01:11

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg