Flash

BAN2

 

Depuis la démission des membres du Bureau Thambwe Mwamba, le personnel politique et d’appoint des cabinets sortant ne cessent d’adresser des correspondances aux nouvelles autorités de la Chambre haute du parlement, en vue d’obtenir la jouissance de leur droit de bénéficier des indemnités de sortie. Plusieurs demandes d’audiences ont été faites pour la même raison. Hélas ! Toutes ces démarches n’ont pourtant reçues aucune suite de la part du Bureau Bahati, renseignent le personnel politique et d’appoint des cabinets sortant.

 

A les en croire, après plusieurs démarches de suivi auprès du Bureau Bahati, les services administratifs de ce dernier ne souhaitent donner aucune information concernant le sort réservé à ces lettres et demandes d’audiences. Et pourtant, le personnel politique et d’appoint du Sénat, conformément aux dispositions légales et réglementaires, ont droit, après la fin de leurs fonctions à l’équivalent de six mois du dernier traitement mensuel. Il est, de ce fait, de notoriété publique que «la cessation de la fonction de membre du cabinet pour autre cause que la révocation donne droit à une indemnité de sortie équivalent à six mois de son dernier traitement», a déclaré un ancien Conseiller d’un membre du Bureau sous couvert d’anonymat.  Et ce, avant  de signifier qu’il revient au Président actuel du Sénat, en sa qualité d’ordonnateur général du budget du sénat, d’adresser une demande de paiement au gouvernement afin d’obtenir des fonds dédiés aux indemnités de sortie.

D’après la déclaration du collectif, ‘’le refus de Modeste Bahati de saisir le gouvernement est incompréhensible d’autant que ces fonds ne seront même pas défalqué de la dotation habituelle du Sénat mais constituera une enveloppe distincte.

Dans l’entretemps, les membres des cabinets sortant, qui ne sont en rien concernés par les divergences politiques, ne savent plus à quel saint se vouer pour juguler ce qu’ils qualifient de l’injustice. La plupart de ces pères et mères de famille, n’ayant pas d’autres emplois, peinent à assurer leur subsistance, à nourrir, scolariser et à assumer les soins de santé des personnes à leurs charges. Dans cette perspective, ils projettent de procéder à des manifestations publiques, des sit-in et diverses autres actions dans l’optique d’obtenir gain de cause.

MB

Pin It

Statistiques

17710763
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
643
15601
16244
17561587
606569
816200
17710763

Your IP: 185.191.171.19
2021-07-26 01:11

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg