Flash

BAN2

 

‘’Tout passe, rien ne demeure’’, disait Héraclite d’Ephèse. La mort, encore elle, dans ses œuvres cauchemardesques. Ce mystère qui surprend scandaleusement tous les humains, quelle que soit la classe sociale, n’aura eu besoin que d’une vingtaine de jours, après la mise en terre du fondateur de la Convention des Républicains, l’Autorité Morale des Forces Politiques Alliées à l’UDPS, le Patriarche Kitenge Yesu, pour frapper à la porte de cette même plateforme politique, emportant, cette fois-ci, le Cofondateur, Paul Tshimbombo Mukuna le 24 juin dernier.

C’est en effet hier, mardi 6 juillet, à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire où était exposée la dépouille mortelle de Feu Paul Tshimbombo avant le départ pour la Nécropole, que l’Union pour le Renouveau Républicain, formation politique de cet illustre disparu, a rendu des hommages mérités à cet homme qui a milité efficacement aux cotés de Kitenge Yesu pour l’avènement de l’Union Sacrée de la Nation. En présence du Chef de l’Etat, des Présidents de deux chambres du Parlement, du Premier Ministre et de plusieurs autres personnalités du pays, le Secrétaire général de l’URR, Paul Lohalo, d’un cœur transpercé des douleurs et de tristesse, a, dans son oraison funèbre, loué les qualités de Paul Tshimbombo Mukuna, tout en réitérant la volonté de ce parti, l’Union pour le Renouveau Républicain, dont il a dorénavant la lourde responsabilité de conduire après le départ du président national, de garder le moral haut, derrière la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Voici, in extenso, l’oraison funèbre de l’Union pour le Renouveau Républicain.

Hommage du Secrétaire Général de l’Union pour le Renouveau Républicain au Président National, Monsieur Paul LOHALO ONYEMBA, à l’Honorable Jacques TSHIMBOMBO MUKUNA

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat

(Avec l’expression de mes hommages les plus déférents),

Distinguée Première Dame,

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorable Président du Sénat,

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Excellences Mesdames et Messieurs les Vice-Premiers ministres, ministres d’Etat, ministre délégués et vice ministres,

Monsieur le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa,

Monsieur le ministre,  Secrétaire Général du conseil national de sécurité de la République du Congo,

Chers membres de famille,

Mesdemoiselles, mesdames et messieurs,

Distingués invités,

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que je m’adresse à vous à cet instant. Immense tristesse et grande émotion parce que l’Union pour le Renouveau Républicain, URR en sigle, notre cher parti politique est orphelin de son Président national, l’Honorable Jacques TSHIMBOMBO MUKUNA qui a été rappelé par notre Père céleste le 24 juin dernier. Le choc émotionnel est d’autant plus violent que 24 jours auparavant le parti venait d’être confronté à la disparation de son vice-président, le très regretté Patriarche KITENGE YESU, Haut Représentant et Envoyé Spécial du Chef de l’Etat. En moins d’un mois, notre parti politique a perdu ses deux leaders, ses grands hommes d’Etat.

Le trois juin, la République s’était réunie dans ce même espace de l’hôpital du cinquantenaire pour pleurer notre Vice-président. Aujourd’hui, 5 juillet, la République se retrouve à nouveau ici pour pleurer notre Président national. Quel macabre sort !

Excellence Monsieur le Président de la République,

L’Honorable Jacques TSHIMBOMBO MUKUNA  est un symbole qui s’est éteint. Avec son frère KITENGE YESU, ils constituaient une redoutable machine à produire des stratégies extrêmement efficaces. Ils fonctionnaient, l’un dans la lumière, l’autre dans l’ombre. Complices dans la pensée et l’action, ils formaient un véritable rouleau compresseur. La disparation de ces deux stratèges hors pair est une énorme perte pour vous et pour le pays, surtout en ce moment de tourmente sanitaire, sécuritaire et économique.

Votre présence aux obsèques de notre Président national est un honneur que vous faites non seulement à l’illustre disparu et à sa famille biologique, mais aussi, à sa famille politique que nous sommes.

Veuillez agréer, Excellence monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments de sincère reconnaissance et nos chaleureux remerciements.

Notre Président national nous disait toujours, je cite : « Notre parti n’aura pas de candidat à la prochaine présidentielle car notre candidat est déjà connu. C’est le Président de la République, Chef de l’Etat, Antoine Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO». Nos militantes et militants sont donc les vôtres. Notre parti est totalement acquis à votre personne. Il est le vôtre.

Chers camarades de l’Union pour le Renouveau Républicain,

Notre Président national nous a légué un précieux héritage qu’est notre parti politique. Il est vrai que nous avons perdu notre référence, notre icône politique.

Cependant, nous devons éviter la démoralisation. Soyons plutôt réarmés moralement. Soyons plus forts et plus engagés qu’avant pour fructifier notre héritage, pour faire survivre et triompher les idées et les enseignements de notre Président.

Maintenons le cap sur les orientations qu’il nous avait tracées. Une d’elles demeure le soutien inconditionnel au Président de la République, Chef de l’Etat et l’attachement indéfectible à sa personne.

J’ai la conviction que la mise en œuvre et le respect des orientations du Président national assureront à notre parti un avenir fructueux et radieux.

Je remercie tous les camarades particulièrement ceux qui sont venus de nos fédérations de l’intérieur du pays pour accompagner notre Président jusqu’à sa dernière demeure. Que Dieu les protège et qu’ils retournent en paix dans leurs fédérations respectives.

Monsieur le Président National,

La nouvelle de votre disparition est tombée comme une bombe sur l’ensemble de nos fédérations. Les messages de chagrin et de condoléance ont afflué de toute l’étendue de la République.

Vous avez été, non seulement notre orgueil, mais aussi l’orgueil de notre pays. Votre départ est une expérience qui se perd, une expertise qui périt et une bibliothèque qui vole en fumées.

Vous avez créé l’Union pour le Renouveau Républicain parce que vous avez voulu d’un Congo nouveau, de la renaissance du Congo. Un pays où il fait beau vivre. Ainsi, vous avez été rassembleur, généreux, ouvert et disponible pour tous. Vous receviez chez vous, parfois jusqu’aux heures les plus avancées, qui voulait vous rencontrer, sans la moindre discrimination.

Votre souci permanent a été celui de voir le Président de la République, Chef de l’Etat réussir ses mandats à la tête du pays en apportant des réponses aux préoccupations du peuple qui a placé en lui un énorme espoir. Ainsi, vous vous êtes investi sans réserve, aux côtés de votre frère, le patriarche Kitegne Yesu, pour la concrétisation de l’Union Sacrée de la Nation prônée par le Chef de l’Etat et l’assurance de ses soubassements institutionnels.

Autant vous prodiguiez des conseils aux pouvoirs publics et à vos visiteurs aux fins de faire avancer le pays, autant vous ne cessiez de nous gratifier de ces mêmes conseils.

Votre impressionnante carrière politique et les importantes fonctions que vous avez exercées au sein de l’Etat sont la preuve de vos talents et de la force exceptionnelle de vos convictions à la chose publique.

Votre disparition n’effacera pas l’héritage politique que vous nous avez légué. Cet héritage restera vivant et va nous inspirer devant les tourmentes de la vie. Vos idées seront toujours présentes dans nos têtes et dans nos cœurs ; et nous ne manquerons pas de les rendre vivantes.

Nous vous promettons que l’Union pour le Renouveau Républicain restera le parti politique phare de la Convention des Républicains (CR), plateforme politique que vous avez créée avec votre frère KITENGE YESU qui fût à la fois Autorité Morale de la CR et des Forces politiques et sociales alliées à l’UDPS – FPAU. Vos conseils répétés destinés à faire de notre parti une force de proposition au sein de FPAU seront suivis et appliqués.

La CR, dont vous venez d’être l’Autorité morale en remplacement  du patriarche Kitenge Yesu se joint à l’URR pour vous dire A Dieu.

Enorme merci, monsieur le Président national, pour tout ce que vous avez fait pour notre Parti et notre pays. Vous nous manquerez.

Bon voyage, monsieur le Président.

Pin It

Statistiques

19106545
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8810
12524
21334
18982833
371189
470413
19106545

Your IP: 3.236.218.88
2021-10-25 14:46

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg