Dernières publications

Flash

Nene Nkulu ne reconnaît pas les Assises du Congrès de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo de Bahati Lukwebo tenues le 3 novembre 2020 à Kinshasa. Elle l’accuse d’avoir organisé ce congrès à la hâte en vue de bien se positionner durant les Consultations du Président de la République et de se donner une légitimité toute cosmétique afin de parler au nom de l’AFDC.


D’après Madame la Ministre, le sort de l’AFDC a été déjà décidé et c’est l’aile qui est reconnue dans les institutions qui peut parler légitimement au nom de l’AFDC et non une autre.
Pour rappel, l’AFDC avait eu des secousses lorsque le Sénateur Bahati Lukwebo avait décidé de manifester une certaine liberté de mouvement et de l’ambition en lieu et place de manifester une loyauté aveugle envers l’autorité morale du FCC. Il fut suspendu du FCC et Nene Nkulu et quelques députés et Sénateurs de l’AFDC qui eux avaient décidé de rester sans questionner dans le giron du FCC et sous sa conduite le défenestrèrent, lui qui se considérait comme l’autorité morale de ce regroupement et se tinrent en unique représentants de ce groupement.
Depuis, les deux groupements évoluent en se jaugeant en chiens de faïence, aucun d’entre eux n’entendant pas céder ne fut-ce qu’un centimètre de terrain. Le groupe de Nene Nkulu ayant l’avantage d’évoluer au sein des institutions et l’autre pas.

C’est pour prévenir un changement d’attitude de la part du Ministre de l’intérieur et du Président de la République à cause de ce congrès de l’aile de l’AFDC considérée comme dissidente par la Ministre si opportunément organisé qu’elle a prié le Chef de l’Etat et le Ministre de l’Intérieur de savoir qu’elle est la seule Représentante de ce regroupement et que ce congrès pour se positionner en vue des consultations ne va rien changer à la donne. Pour elle, les résolutions de ce congrès sont nulles et non avenues et elles ne recherchent qu’à légitimer les prétentions de l’autre camp. Au Ministre de l’Intérieur, elle prie de ne pas poser ses regards sur les résolutions de ce congrès tenu irrégulièrement et de ne pas en prendre acte.
Du côté Bahati Lukwebo, c’est un autre son de cloche que les analystes recueillent. Il se considère comme l’unique détenteur des documents officiels de l’AFDC et l’autorité morale du regroupement qu’il a créé en travaillant d’arrache-pied et sans relâche. Il compte poursuivre sa bataille judiciaire pour que son groupe soit reconnu comme l’unique et légitime AFDC.

Les analystes se perdent dans cet imbroglio judiciaire qui fait que chacun de deux groupes ne reconnait pas l’autre mais l’accuse d’anathème, de sorte qu’ils ne savent plus qui désigner comme étant dans la dissidence.

Laurent Bukasa

 

Pin It

Statistiques

11678224
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10775
28647
93055
11402880
39422
845218
11678224

Your IP: 54.36.148.133
2020-12-02 09:45

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg