Flash

C’est une mise en garde sévère que le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de Joseph Kabila, vient de faire à l’endroit de ceux qui projettent de retarder les prochaines joutes électorales prévues en 2023.

A l’issue de leur session hebdomadaire qui a eu lieu mercredi dernier, la Conférence des Présidents du FCC a, après avoir noté avec grande satisfaction que le peuple congolais, dans toute sa diversité, a répondu massivement à son appel à participer aux marches pacifiques organisées par le FCC sur toute l'étendue du territoire national, aux fins de défendre le fonctionnement harmonieux des Institutions et ce, dans le respect strict de la Constitution et des préoccupations majeures du peuple, le FCC promet, par ailleurs, de participer activement et positivement à tous les débats démocratiques sur les questions d’intérêt national. «Mais n'entend pas soutenir les initiatives qui pourraient avoir pour conséquences de retarder l’organisation des élections prévues en 2023 », note ce communiqué. Retrouvez, ci-dessous, l’intégralité du communiqué.
Front Commun pour le Congo
Coordination Nationale
COMMUNIQUE DU FRONT COMMUN POUR LE CONGO
Réunie en session hebdomadaire ce mercredi 29 juillet 2020, la Conférence des Présidents des Partis et Regroupements du Front Commun pour le Congo a fait le point de l’actualité socio-politique du pays.
La Conférence des Présidents du FCC a noté avec grande satisfaction que le peuple congolais, dans toute sa diversité, a répondu massivement à son appel à participer aux marches pacifiques organisées par le FCC sur toute l’étendue du territoire national, aux fins de défendre le fonctionnement harmonieux des
Institutions et ce, dans le respect strict de la Constitution et des préoccupations majeures du peuple.
La Conférence des Présidents du FCC remercie et félicite le peuple pour la maturité politique aigue, la discipline et la conduite citoyenne dont il continue de faire montre au cours de ces manifestations publiques qui se déroulent dans différentes provinces; preuve qu’il tient au pacte républicain porté par la loi fondamentale et attend que ses préoccupations majeures soient prises en compte par les gouvernants.
Par ailleurs, tout en restant ouverte aux débats démocratiques sur les questions d’intérêt national, la Conférence des Présidents du FCC estime, s’agissant de différentes démarches en cours, que tout débat ayant trait aux réformes électorales, doit se dérouler dans le cadre institutionnel, conformément à la Constitution et aux lois de la République.
Dans ce cadre, le FCC promet d’y participer activement et positivement, au cours des sessions parlementaires futures, mais n’entend pas soutenir les initiatives qui pourraient avoir pour conséquences de retarder l’organisation des élections prévues en 2023.
Fait à Kinshasa, le 29 juillet 2020.
Pour le Front Commun pour le Congo
La Conférence des Présidents

Pin It

Statistiques

11517882
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7855
26330
115002
11202085
724298
833699
11517882

Your IP: 207.46.13.185
2020-11-26 07:22

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg