Flash

LCM pointe du doigt le FCC comme seul responsable de la dépréciation monétaire


1. Le Changement En Marche, en sigle L.C.M, condamne la manifestationorganisée le jeudi 23 juillet 2020 par le Front Commun pour le Congo
(FCC). Cette marche dite de soutien aux institutions nationales s’estrévélée être, en réalité, une attaque dirigée contre le
Président de la République, première institution de la République etpartenaire du FCC dans lesdites institutions qu’il prétendait, pourtant, soutenir.
2. Le Changement En Marche, en sigle L.C.M, constate que le FCC s’esttrompé de cible, étant entendu que, mise à part l’institution
Président de la République, toutes les institutions nationales,provinciales et locales sont animées par les membres du FCC quisont les seuls responsables de la situation décriée par eux-mêmes.
3. Le LCM rappelle que l’institution « Gouvernement central » estdirigé par le Front Commun pour le Congo qui détient 65% despostes ministériels parmi lesquels les postes clés tels que la
Défense, les Finances, l’Education, les Mines, les Travaux Publics. Aces ministères, il convient d’ajouter la Banque Centrale qui définitla politique monétaire du pays, et qui est responsable de ladépréciation monétaire actuelle.
4. Le Changement en Marche tient également le FCC, responsable descrises vécues au sein du Parlement, tant à l’Assemblée Nationale qu’au
Sénat. Il constate, en outre, que la cohésion a faitdéfaut à la Coalition FCC-CACH.
5. Le Changement en Marche exhorte le Chef de l’Etat à tirer lesconséquences de cette stratégie permanente d’étouffement del’action du Président de la République par le FCC quisemble mettre tout en œuvre pour faire endosser la responsabilité descrises ainsi créées au Président de la République.
6. Cette marche du FCC qui, ayant occasionné la sortie des fondsimportants pour une manifestation d’à peine 30 minutes sur unparcours de moins d’un kilomètre, et réuni moins de 10.000personnes, est un échec qui démontre le rejet du FCC par le Peuple
Congolais qui souffre encore de 18 ans de sa mauvaise gestion du Pays.
7. Le Changement en Marche met en garde tous les agitateursprofessionnels du FCC que, s’ils continuent à saboter le
Président de la République, Chef de l’Etat, ils seront vomispar notre peuple qui s’occupera d’eux.
8. Le Changement En Marche renouvelle, enfin, son attachementindéfectible au Président de la République, Chef de l’Etat, SonExcellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, et son soutiensans faille à son action salvatrice pour la Nation Congolaise.
Fait à Kinshasa, le 25 Juillet 2020
POUR « LE CHANGEMENT EN MARCHE »,
Le Coordonnateur National,
Maître John Mbaya Ntita

Pin It

Statistiques

8518450
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3327
31877
101420
8196630
349492
979134
8518450

Your IP: 3.235.107.209
2020-08-12 01:47

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg