Flash

‘’La Direction Politique Nationale de l’UNC s’est réunie en urgence ce dimanche 21 juin 2020 à son siège national de Kinshasa, suite au jugement inique rendu le 20 juin 2020 par le Tribunal de Grande Instance de la Gombe sous RP 26.931 (RMP 1641/PG/023/à/LUK/2020), opposant le ministère public notamment à l’Honorable Vital KAMERHE, Directeur de Cabinet du Président de la République, Chef de l’Etat’’.

Le Juge, de l’avis de l’Unc, s’est largement basé sur des suppositions. Et donc, le tribunal a été dans l’incapacité d’établir la culpabilité de l’Honorable Vital KAMERHE et s’est contenté de reprendre largement le réquisitoire du ministère public tant dans sa motivation que dans son dispositif.
UNION POUR LA NATION CONGOLAISE
« U.N.C »
Parti politique enregistré par l’Arrêté Ministériel n° 111 du 19 juin 2010
DECLARATION DE LA DIRECTION POLITIQUE NATIONALE DE L’UNION POUR LA NATION CONGOLAISE « UNC »
Sur convocation de son Président National, la Direction Politique Nationale de l’UNC s’est réunie en urgence ce dimanche 21 juin 2020 à son siège national de Kinshasa, suite au jugement inique rendu le 20 juin 2020 par le Tribunal de Grande Instance de la Gombe sous RP 26.931 (RMP 1641/PG/023/à/LUK/2020), opposant le ministère public notamment à l’Honorable Vital KAMERHE, Directeur de Cabinet du Président de la République, Chef de l’Etat.
Le caractère inique de ce jugement s’illustre par les irrégularités ci-dessous :
1. Il est largement basé sur des suppositions et pourtant il est d’un principe général de droit pénal que les dispositions du code pénal sont de stricte interprétation et n’admettent par conséquent ni analogie, ni supposition, ni déduction, ni allusion.
2. Le tribunal a été dans l’incapacité d’établir la culpabilité de l’Honorable Vital KAMERHE et s’est contenté de reprendre largement le réquisitoire du ministère public tant dans sa motivation que dans son dispositif. Ce qui donne à panser que les juges n’ont pas fourni un effort suffisant pour instruire leur intime conviction.
3. Une présentation sélective de certains renseignants appelés à comparaitre devant le tribunal. Pour les témoins à charge, aucune indication n’a été faite par rapport à leur origine provinciale et politique alors que pour les renseignants comparus sur demande de l’Honorable Vital KAMERHE, une fixation liée à leur origine provinciale et politique a été intentionnellement faite par le tribunal.
4. Les circonstances et les conditions de son arrestation, le refus systématique de lui accorder la liberté provisoire, le rejet en bloc des exceptions, même d’ordre public, soulevées par ses avocats, laissent croire que le plan de sa condamnation était déjà concocté.
Il y a lieu de soulever également la violation manifeste du principe de relativité des décisions judiciaires en ce qu’elles ne peuvent être opposables qu’aux personnes qui ont été parties au procès. Dans le cas d’espèce, grand a été l’étonnement de l’UNC de constater la violation de ce principe dans le dispositif de la décision atteignant ainsi les patrimoines des renseignants qui sont, au regard du droit de la procédure pénale, étrangers au procès.
Soulevons par ailleurs que le fait d’infliger à une personne qui n’a jamais fait l’objet d’une condamnation judiciaire auparavant et qui a rendu des loyaux services à la nation pendant plus de trois décennies la peine la plus sévère, met en exergue l’intention malveillante de nuire à sa carrière politique.
Eu égard à ce qui précède, la Direction Politique Nationale de l’UNC :
1. Réitère son soutien indéfectible et exprime sa solidarité à son Président National, l’honorable Vital Kamerhe et l’encourage à interjeter l’appel de ce jugement ;
2. Lance un appel à tous les membres de l’UNC où qu’ils se trouvent de rester calmes, sereins, vigilants et s’abstenir de toute attitude de violence physique ou verbale ;
3. Invite les partenaires politiques et leurs sympathisants à ne pas profiter de cette situation pour s’adonner à des actes de provocation qui peuvent dégénérer ;
4. Attire l’attention de l’opinion sur les montages et la manipulation sur les réseaux sociaux de certaines images qui n’ont rien à voir avec le contexte actuel. L’UNC est un parti national et son président a reçu le soutien des ressortissants de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo ;
Par ailleurs :
5. Fustige avec force les arrestations arbitraires et l’usage excessif de la force par les éléments de la police nationale à l’endroit des militants de notre parti constaté ces derniers temps à Kinshasa, Bukavu, Goma, Walungu, Lubumbashi, Kisangani, etc.
6. Dénonce les tentatives de musellement de certains médias privés tél le cas de la Radio Maendeleo ce jour à Bukavu où son directeur était interpellé par les services de l’ANR empêchant la diffusion de son émission dominicale « Paix et développement », la plus suivie de la province.
7. Lance un appel vibrant au Président de la République, Chef de l’Etat, garant de la Constitution, de la paix et de la cohésion nationale de veiller au bon fonctionnement des institutions, y compris celui de la justice, en vertu des articles 69 et 74 de la Constitution.
8. Réaffirme son appartenance au Cap pour le Changement, CACH et recommande la formalisation de son organisation et de son fonctionnement tout en soutenant la coalition gouvernementale CACH-FCC.
Que vive l’UNC
Que vive la RDC
Fait à Kinshasa, le 21 Juin 2020
Pour la Direction Politique nationale
Honorable Vital Kamerhe
Le Secrétaire Général
Honorable Aimé B.

 

Pin It

Statistiques

9967231
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7346
27231
113858
9636796
7346
852369
9967231

Your IP: 3.234.143.26
2020-10-01 05:16

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg