Flash

Dans un communiqué daté du vendredi 29 mai dernier, le directoire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a déclaré prendre acte de la destitution de son président intérimaire, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, du poste de premier Vice-président de l’Assemblée nationale.

Cette même correspondance signée par Jacquemin Shabani et Victor Wakwenda, respectivement présidents de la Commission Electorale Permanente (CEP) et de la Convention Démocratique du parti (CDP), invite les députés nationaux du parti présidentiel à prendre des dispositions nécessaires en vue de procéder au remplacement de Kabund au Bureau de la Chambre basse du parlement.
« Le directoire de l'UDPS invite le groupe parlementaire UDPS et Alliés à assumer pleinement ses responsabilités en prenant de toute urgence les dispositions nécessaires en vue de faire des propositions concrètes, objectives, transparentes, et équilibrées afin de pourvoir de manière judicieuse et responsable au remplacement au poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale», lit-on dans ce communiqué signé par le tandem Jacquemin Shabani et Victor Wakwenda.

Contrairement à la déclaration du 28 mai dernier du Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, le directoire du célébrissime parti de Limete, tout en déplorant la procédure cavalière ayant débouché à l'éjection de Jean-Marc Kabund du Bureau de la Chambre des élus du peuple, a insisté sur le fait que ce poste hautement stratégique leur revient de droit. Ainsi, le parti ne devrait pas s’hasarder de le perdre suite à des réactions inspirées par des émotions.
Cette énième déclaration du tandem Shabani et Wakwenda sur la multiplicité de réactions qui prend à contre-pieds la position jusque-là officielle, prouve à suffisance les faiblesses de cette déclaration du SG Augustin Kabuya qui, apparemment, était prise sous le coup d’une émotion sans précédent.

La déclaration du secrétariat général de l’UDPS soutenant mordicus son président a.i. et mettant en garde tout député national qui sera tenté de présenter sa candidature pour succéder à Jean-Marc Kabund sous peine des sanctions sévères continue à faire tabac au sein de cette grande famille politique tshisekediste, également dans la coalition Cap pour le Changement (CACH).

Cyprien Indi

 

Pin It

Statistiques

11483268
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
25946
26867
80388
11202085
689684
833699
11483268

Your IP: 3.238.147.211
2020-11-24 22:55

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg