Flash

L’état de la coalition gouvernementale FCC-CACH et la place qu’occupe le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) dans l'actuelle configuration politique congolaise, ont fait l’objet du meeting populaire tenu par le député national Fidèle Likinda à Ikela.

Cet élu de la Tshuapa y a passé 48 heures, du 10 au 12 février 2020, dans le cadre de ses vacances parlementaires pour repositionner le parti que dirige l’ancien président Joseph Kabila, dans cette province situé au Nord-Ouest du pays. Au stade de la Révolution où il s’est exprimé devant de milliers de personnes, Fidèle Likinda a laissé entendre que ‘’le PPRD n'est pas tombé, il demeure un parti au pouvoir‘’.
Sur place, il a également mené quelques actions notamment, le lancement des adhésions massives avec pour objectif d’enregistrer plus de 50.000 membres et l’achat d'un terrain pour y implanter le parti. Une parcelle de 30 mètres sur 40 où le bureau du territoire d’Ikela sera érigé, considérable fond pour la fabrication des briques, afin de lancer les travaux de construction.

Cet élu du parti de l’ancien candidat président de la République Emmanuel Ramazani Shadary, a également pris part à l'inauguration de treize ponts jetés sur les différents affluents qui coupent la route Bokele, menant d'Ikela à Lomela, un territoire de la province de Sankuru.
Fidèle Likinda martèle sur le fait que le PPRD n’est pas tombé et demeure un parti au pouvoir. Le président Tshisekedi et sa famille politique, explique-t-il, ont gagné la première institution. ‘’Mais, le PPRD a 124 députés à travers la République. Le FCC dans l’ensemble a 350 députés nationaux sur 500. Le PPRD a le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, il a la présidente de l'Assemblée nationale, le PPRD a 15 gouverneurs, le FCC est majoritaire dans 23 Assemblées provinciales‘’, a-t-il souligné à Ikela.

Préserver la coalition
Revenant sur les élections générales qui se sont tenues en décembre 2018, cet acolyte de Joseph Kabila a laissé entendre qu’en réalité, son mentor n'a pas voulu violer la Constitution. Il n'a pas voulu faire un troisième mandat. ‘’A son âge, il s’est retiré. Nous devons l'acclamer. Ils ne sont pas nombreux en Afrique. Comme il a toujours voulu la paix dans ce pays, nous nous sommes rendus aux élections... Aujourd'hui, nous avons un président de la République que vous connaissez, Félix Tshisekedi. C'est pour la première fois que notre pays a connu une passation pacifique du pouvoir au sommet de l'État‘’. Par ces mots, Fidèle Likinda a profité de l’occasion pour lancer un appel au soutien à la coalition au pouvoir. ‘’Le président honoraire Joseph Kabila, intelligent et sage qu'il est, ensemble avec le président actuel Félix Tshisekedi, se sont mis ensemble pour que nous ayons une coalition. Pas de cohabitation, qui est très dangereuse pour le pays. Rappelez-vous l’épisode historique de cohabitation entre Kasa-vubu et Lumumba. La coalition, c'est-à-dire, nous voulons gérer ensemble à travers un programme commun. Exemple, la gratuité de l'enseignement a commencé sous le président Kabila. Le président Tshisekedi le poursuit. L'échec du président actuel, l'échec du gouvernement actuel, c'est notre échec à tous. La réussite est notre réussite commune également. Ne suivez pas ceux qui vous disent qu'il y aura dissolution de l'Assemblée nationale. Il n'y en aura pas. Le pays a beaucoup de défis à relever, il a d'autres priorités‘’, a souligné le député national.
Avant le meeting, cet élu du parti de l'ancien candidat président de la République Emmanuel Ramazani Shadary, était en escale à Mbandaka. Une demie-heure à l'aéroport qui lui a tout de même permis d'échanger autour du contenu de sa mission, avec une équipe PPRD conduite par le maire de la ville de Mbandaka, Edada Daddy, et le bourgmestre de la commune de Wangata, venu l'accueillir.

Treize nouveaux ponts d'Ikila à Lomela
Direction, rivière Lueke à 15 kilomètres dudit stade, dans les profondeurs du Congo, pour l’inauguration de treize ponts jetés sur les différents affluents qui coupent la route principale menant d'Ikila à Lomela. Des travaux réalisés à travers le financement du sénateur Ekanga.

Sur le lieu de deux derniers ponts jetés sur les rivières Lueke et Luekadi, ces deux minis fleuves à l'apparence noircie par l'immensité des géants arbres à leur environnement immédiat, le chef du groupement Sonzo - une autorité locale, fait des éloges en faveur de ces œuvres. ‘’Vous nous avez ouvert cette route qui mène vers Djonga, merci beaucoup. Maintenant, on vous demande d'asphalter cette route, de l’ouvrir. Mais aussi, la communication nous manque. Il n'y a pas de réseau téléphonique ici‘’, s'est-il plaint.

Une coupure symbolique du ruban s’en est suivie, avant que le sénateur salue ‘’ces travaux réalisés qui, désormais, facilitent les échanges commerciaux (...)
Ces ponts, s'ils ne sont pas entretenus, il y aura de casses et nous serons à la case départ. Il faut les entretenir‘’.

La Pros.

Pin It

Statistiques

7632461
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18336
30307
77770
7326759
442637
932920
7632461

Your IP: 18.207.240.230
2020-07-14 13:39

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg