Flash

La 8ème session ordinaire du comité de pilotage national du projet de développement urbain (PDU) s’est tenu ce lundi 30 décembre 2019 dans la salle de conférences du ministère de l’Urbanisme et Habitat.

Séance essentiellement consacrée à l’adoption du plan de travail et du budget annuel du PDU pour l’exercice 2020. Ce, selon les exigences de l’accord de financement accordé par la Banque mondiale, d’une valeur de 190 millions USD pour l’année 2019 jusqu’en octobre 2022. Ainsi, le budget alloué pour l’année 2020 est de l’ordre de USD 85 765 773, 80 dont 50 millions USD serviront pour la campagne de riposte contre la maladie à virus Ebola.

Ce projet qui vise l’amélioration de l’accès aux services de base et aux infrastructures ainsi que le renforcement de la gestion urbaine et municipale dans les villes ciblées, a été adopté par l’assistance moyennant amendements.
Dans son mot d’ouverture, le représentant du ministre d’Etat à l’Urbanisme a souligné que le développement de la RDC, en général, et urbain, en particulier, s’inscrit dans le cadre des axes prioritaires du programme d’action gouvernementale, initié par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et conduit par le Premier ministre.
C’est dans ce cadre, précise-t-il, que le gouvernement a fait appel à ces partenaires et bailleurs de fonds dont la Banque mondiale, l’agence internationale de développement pour l’appui technique et financier du Projet de Développement Urbain. ‘’Le financement accordé par la Banque mondiale est de 190 millions de dollars américains, dont 100 millions au titre de financement initial et 90 millions au titre additionnel‘’.

Il sied de préciser que ce projet a été préalablement soumis à la Banque mondiale avant le 30 novembre 2019 qui était la date butoir. Avant la fin de l’année, ce comité devrait adopter le programme de travail du budget annuel 2020 sous réserve des avis qui viendront parachever la version finale.
Lazare Dakahudyno Wakale Minada, Coordonnateur du secrétariat permanent du PDU, a, de manière magistrale, présenté le résultat de ce travail technique effectué avec les experts de la Banque mondiale. Pour lui, l’année 2020 marque un tournant décisif et constitue l’année Une de la mise en œuvre de la restructuration du projet si tous les instruments juridiques sont réunis.

Restructuration
Ce projet qui, au préalable, portait sur 9 villes de la RDC à savoir, Matadi, Kikwit, Mbandaka, Bukavu, Kindu, Kalemie, Goma, Kisangani, et Kolwezi, a été restructuré du fait que dès le début de l’année 2019, la réalisation de ces activités programmées accusait un retard. Sur ce, 3 décisions importantes ont été prises notamment, le recrutement d’un coordinateur du secrétariat permanent du projet sur une base de compétitivité, l’affectation d’un montant de 50 millions de dollars sur demande du gouvernement à la campagne de riposte contre la maladie à virus Ebola à l’est de la RDC et la réallocation des fonds en mettant l’accent sur 4 villes phares présentant un niveau de pauvreté élevé. ‘’On a restructuré le PDU parce qu’on a constaté qu’il n’y avait pas de dynamisme. Le niveau d’exécution ou de consommation de moyens mis à profit pour nous par la Banque mondiale était trop faible‘’, a-t-il laissé entendre.

Parmi les 9 villes ciblées par le PDU, 4 ont été retenues. Il s’agit de la ville de Matadi, Kikwit, Goma et Bukavu. Toutefois, les 6 autres non retenues ont déjà bénéficié du financement du PDU avec les travaux achevés et réceptionnés. Ces villes ont été sélectionnées sur base d’un certain nombre de critères, entre autres, être un chef-lieu d’une province ou être une ville principale pour permettre une collaboration aisée entre le gouverneur et le maire des villes ; avoir un nombre d’habitants entre 500 mille et 1 millions ; être accessible pour l’établissement des chantiers et la supervision ; disposer d’expérience en matière d’organisation et de mobilisation de la société civile,...

‘’Dans ce contexte de restructuration du projet, le programme du travail du budget annuel 2020 va certainement traduire ces nouvelles orientations que nous avons donné au projet. Pour cela, 2 missions de la Banque mondiale ont été menées auprès du projet en juillet et puis en octobre, novembre 2019 pour redéfinir les priorités à inscrire dans le plan de travail de 3 exercices qui restent d’ici la clôture du projet, le 30 novembre 2022‘’, a déclaré le représentant du ministre.

Après l’intervention du coordonnateur du PDU, les membres du comité de pilotage ont tour à tour fait des observations et ont amendé le rapport présenté avant de la valider.

Dorcas Nzumea

Pin It

Statistiques

8276610
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
20631
30094
79980
7970533
107652
979134
8276610

Your IP: 3.234.140.184
2020-08-04 13:45

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg