Flash

*Après leur séjour à Beni, dans le Nord-Kivu, pour exprimer la solidarité de la plateforme LAMUKA et celle du peuple congolais aux compatriotes victimes des massacres et autres exactions ignobles, Adolphe Muzito et Martin Fuyulu se rendent cette fois dans la province du Kwilu.

C’est certainement de là que celui qui se considère toujours président de la République élu et légitime prononcera, comme annoncé, son discours devant le peuple congolais en établissant la situation générale du pays. Steve Kivuata, le porte-parole de l’Ecidé l’a précisé le week-end dernier. ‘’Ce sera aussi l'occasion pour lui, de lancer les perspectives en termes de combat à continuer à mener‘’, dit-il.

Avec l’actuel Coordonateur de Lamuka, Martin Fuyulu devra davantage convaincre sur la nécessité du combat pour lequel il n’abdique point depuis maintenant un an. Pour Steve Kivuata, ce combat ne va jamais se terminer tant que le camp du peuple n'aura pas vaincu.

Ce cadre de Lamuka est également d'avis que les activités que mène Martin Fayulu ne vont pas gêner celles d'Adolphe Muzito. ‘’Ils n'ont pas les mêmes fonctions, encore moins les mêmes statuts‘’, a-t-il précisé. Pour lui, ‘’le coordonnateur de Lamuka gère cette plateforme mais le Président élu a un message direct à envoyer au peuple congolais comme mot d’ordre, dans le sens de rétablir la démocratie‘’.
Martin Fuyulu se rendra également, sans doute, dans d’autres provinces de la République pour apporter un message particulier à la population.

A Beni, ville en proie à de multiples tueries perpétrées par les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), Adolphe Muzito et Martin Fuyulu s’étaient entretenus avec la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) sur les questions sécuritaires.
Adolphe Muzito avait réitéré le lundi 23 décembre dernier en conférence de presse, sa position contre le retrait précipité de la Monusco comme l’exige la population de l’Est du pays, particulièrement celle de Beni. Il pense, en effet, qu’il faut renforcer la capacité d’intervention rapide de la brigade de la Monusco. Pour lui, si la Monusco part sans que notre armée ne soit capable de prendre la relève, ce sera la catastrophe.

Ces membres du présidium de Lamuka avaient aussi visité le quartier Masiani où 8 personnes avaient été tuées les jours passés par les ADF. Une incursion qui avait occasionné des manifestations populaires avec plusieurs pertes en vies humaines et des incendies des biens tant privés que publics.

Le mercredi 25 décembre 2019, par ailleurs, les deux ténors de Lamuka et leur délégation ont assisté à la messe de la nativité de Jésus Christ à l’église catholique saint Gustave de Paida à côté de la population meurtrie de l’Est de la RDC comme promis.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

7420003
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
24320
32134
93244
7092551
230179
932920
7420003

Your IP: 3.236.97.49
2020-07-07 16:07

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg