Dernières publications

Flash

Le Député national honoraire, Martin Mukonkole, est sorti de son silence pour dénoncer la non- exécution, jusqu'ici, des ordonnances présidentielles nommant des mandataires à la Société nationale des chemins de fer, SNCC, et à la Générale des carrières et des mines, Gécamines.


Sans tergiverser, l'ancien élu de Lomami appelle le gouvernement Ilunkamba à instruire sans délai le ministre du portefeuille afin de notifier les différents mandataires nommés par le chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. "Le chef de l'Etat signe une ordonnance ; et vous le ministre vous refusez de l'exécuter, c'est anormal ? C'est une trahison, une indiscipline.

En principe, il y a des sanctions qui doivent être envisagées. Je crois que le gouvernement Ilunkamba va exécuter ces ordonnances", a laissé entendre Martin Mukonkole dans une tribune.
Pointant du doigt le Front Commun pour le Congo quant au blocage dans l'exécution de ces ordonnances, cet acteur politique proche de l'UDPS appelle au respect des lois en place, et conseille aux sociétaires de ce clan politique de permettre à Tshisekedi fils de servir le peuple congolais, conformément au cri de ralliement de l'UDPS "le peuple d'abord''.
Martin Mukonkole appelle également les gouverneurs du FCC ayant nommé les bourgmestres et animateurs des entités territoriales décentralisées diverses, à fléchir face à l'ultimatum du Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur et de la sécurité appelant à surseoir à ces nominations et permutations.

A l'en croire, ces décisions violent les lois de la République. "On pouvait peut-être accepter que ces gouverneurs puissent désigner des intérimaires, parce que les titulaires ont été appelés à exercer d'autres fonctions. Si aujourd'hui, certains gouverneurs continuent à s'entêter, ils seront sanctionnés", clame-t-il.

Dans la foulée, ce haut cadre du Rassemblement de l'opposition aile dure de Limete jadis chapeautée par l'actuel chef de l'Etat congolais, Martin Mukonkole clôt le débat autour de la paternité de l'effectivité de la gratuité de l'enseignement de base en RDC. Pour lui, c'est l'offre du nouveau pouvoir (Félix Tshisekedi) au souverain primaire, qui est un acte de haute portée politique traduisant sa volonté de respecter la constitution congolaise, dans sa lettre et dans son esprit.

JK

Pin It

Statistiques

9593280
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18243
27106
158854
9240386
485764
938558
9593280

Your IP: 3.237.71.23
2020-09-18 14:14

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg