Flash

Clément Kanku appelle toutes les forces vives du pays à privilégier la paix pour l’intérêt général. C’est ce qu’il relève dans son message adressé à ses partisans ainsi qu’à tous ses compatriotes, à l’occasion de la commémoration de la date de l’accession du Congo à l’indépendance.

Le Président du Mouvement pour le Renouveau (MR) est convaincu que la journée du 30 juin marque un fait historique majeur et exceptionnel, étant donné qu’après 59 ans, c’est une première pour les congolais de vivre l’alternance démocratique. Il exhorte à cet effet tous les politiques, à consolider cet acquis en adoptant les valeurs démocratiques et la justice sociale, bien sûr en abolissant des vieilles habitudes du régime précédent.
Il a aussi rappelé que sa caravane pour la paix et la réconciliation va bon train, puisqu’il continue à contacter toutes les parties visées, afin qu’une table de concorde soit dressée et qu’à la suite de cela, qu’il soit pensé reconstruction du pays. ‘’Seules la paix et la réconciliation sortirons le pays de la crise actuelle‘’, interpelle-t-il.
Il faut que le changement soit palpable et total
Malgré tout cela, quelques divergences politiques ‘’qui peuvent d’ailleurs être résolues‘’, comme le pense l’homme fort du MR, semblent vouloir prendre le dessus sur la démocratie qui, elle, se consolide lentement mais sûrement dans le pays. Clément Kanku qui œuvre de main de fer pour la réconciliation de toutes les forces vives a, une fois de plus, confirmé que sa caravane pour la paix et la réconciliation est sur de bons rails et que rien n’est impossible dans la politique. Il reste optimiste et persuadé que sa procédure aboutira aux résultats escomptés.

Ce fils du pays est donc prêt à tout donner pour voir sa Patrie vivre la véritable paix et l’harmonie entre les forces vives, principalement celles qui ont été hier dans l’opposition et qui se trouvent aujourd’hui dans l’adversité qui ne profite pas selon lui, ni à la Nation, ni au peuple pour lequel ils prétendent tous se préoccuper. Dans son allocution, Clément Kanku n’a pas gardé la langue dans la poche pour demander à tous et à chacun, que le changement soit palpable et que les enrichissements illicites qui ont jadis ruiné le pays au point d’appauvrir lamentablement la population prennent fin.
La caravane de la paix va dans la bonne direction
Pour parler de la caravane de la paix, le Président du MR a confirmé que la démarche prend bonne allure. Toutes les parties déjà approchées semblent parler le même langage : celui d’un changement visible et total sur tous les plans. Il tient, avance-t-il, à rencontrer dès la semaine prochaine, les évêques pour consolider les pourparlers et arriver à un assentiment général en vue d’aplanir le sentier de la réconciliation et la paix nationale.

Par ailleurs, il renseigne que sa démarche entre purement dans la logique de faire échouer tous les plans des ennemis du Congo. Ceux-là même qui privilégient leurs intérêts personnels au détriment de la paix et concoctent des coups bas pour gâcher les bonnes œuvres qu’entend réaliser le Président de la République, Félix Tshisekedi.
Ainsi, met-il en garde tous ceux qui pensent rentrer par la ruse au pouvoir, alors qu’ils ont ruiné le pays. ‘’Même si par la ruse, certains pensent qu’ils peuvent revenir par la fenêtre alors qu’ils sont entrés par la grande porte, s’ils veulent y revenir par effraction, qu’ils sachent que le peuple va se prendre en charge‘’, a-t-il prévenu. En tant que force acquise au changement, soulève-t-il, nous ne devons pas jouer le jeu de ceux qui veulent diviser pour mieux régner car, seules la paix et la réconciliation sortirons le pays de la crise actuelle.

59 ans après…
Alors qu’il souhaitait une bonne fête d’indépendance tant à ses militants qu’à l’ensemble des congolais le samedi 29 juin dernier, Clément Kanku a martelé sur le fait que 59 ans après l’accession de notre pays à l’indépendance, c’est la première fois que nous vivons l’alternance démocratique, nous sommes donc aujourd’hui comme qui dirait, un jour exceptionnel.

Une fête dans la méditation certes, ‘’mais nous voulons rappeler au peuple congolais que nous vivons un fait historique majeur. Nous sommes en train de vivre l’alternance politique qui est issue d’une passation de pouvoir pacifique et civilisée. Nous voulons que le changement soit une réalité dans ce pays, nous voulons que le peuple congolais vive la rupture avec le régime passé, c'est-à-dire, que les habitudes du passé restent réellement les habitudes du passé, pour aller dans une nouvelle ère, d’un nouveau Congo où il fera bon vivre et où tous les congolais pourront vivre la redistribution juste et équitable de la richesse du pays et surtout, vivre dans un pays où il y a la paix‘’, s’est-il exprimé.

La Pros.

Pin It

Statistiques

7446565
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17407
33475
119806
7092551
256741
932920
7446565

Your IP: 35.175.133.127
2020-07-08 11:56

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg