En raison de mesures de confinement dans la commune de la Gombe à Kinshasa, la direction générale des impôts a invité ce mercredi, les contribuables relevant de la direction des grandes entreprises (DGE), du Centre des impôts de Kinshasa (CDI) et celui du centre d’impôts synthétiques de la Gombe (CIS) de payer l’ impôt professionnel sur la rémunération (IPR) de l’échéance du 15 avril 2020, au siège de la Direction urbaine des impôts de Kinshasa sur la 6eme Rue, avenue de la Révolution , dans la Commune de Limete.

Après l’irruption de la pandémie à coronavirus dans la province du Nord-Kivu qui compte 4 cas confirmés, il a été décidé d’isoler les villes de Goma, Beni et Butembo pendant 14 jours à partir du lundi 6 avril 2020. Mesure prise, vendredi 3 avril dernier, à l’issue d’une réunion restreinte de sécurité dirigée par Mme le vice-gouverneur de province, Marie Lumoo Kahombo, considérant les risques et menaces dus à la propagation du covid19 sur toute l’étendue de la province. Le chef-lieu du Nord-Kivu qui, à lui seul, a compté 3 cas testés positifs en moins d’une semaine, entre en total isolement.

L’audience prévue vendredi 20 mars 2020 devant statuer sur la libération ou pas du Député provincial Mike Mukebayi n’a plus eu lieu. Pour cause, selon le collectif de ses Avocats, ladite audience a été annulée et renvoyée aux calendes grecques par ‘’un simple appel téléphonique du Premier Président de la Cour d’Appel, aux juges de la Chambre qui devait connaître les dossiers, a suffi pour que l’audience de ce jour ne se tienne.

L’alternance pacifique du pouvoir au sommet de l’Etat congolais est un élément motivateur pour la France de renforcer et redynamiser la coopération bilatérale avec la République Démocratique du Congo sur les plans économique, éducatif, culturel, diplomatique et sécuritaire.
Cet engagement approuve la vision de Paris qui partage un intérêt commun à bâtir une économie congolaise prospère au service de tous. Plusieurs projets rassurent les efforts de la France à travers ses différentes structures qui soutiennent la création des emplois grâce aux investissements du secteur privé.
Ainsi, François Pujolas, Ambassadeur de la France en RDC, a salué la convention signée, le 10 mars 2020, à Kinshasa entre Advans RDC et Proparco, la filiale de l’Agence française de développement dédiée au soutien au secteur privé.
L’ambassadeur s’est notamment réjoui de l’engagement de Proparco en RDC qui viendra contribuer à la redynamisation du partenariat entre les deux pays.
« Il faut soutenir l’initiative privée et notamment les jeunes entrepreneurs, dont beaucoup de femmes, qui constituent un maillon essentiel de l’économie congolaise», a déclaré François Pujolas.
La signature de cette convention a été marquée par l’octroi d’une enveloppe de 3 millions de dollars par Proparco à l’Advans.
En accordant une ligne de crédit de 3 millions de dollars à Advans RDC, soutient l’Ambassadeur de France, Proparco témoigne de sa conviction que le secteur privé est un acteur fondamental de résilience dans les pays fragiles.
« Cette ligne de crédit permettra d'accompagner des clients dans leur dynamique de croissance », a-t-il souligné.
Environ 2.500 personnes ou micro-entreprises auront accès à des produits et des services de micro-finance et ce prêt soutiendra la création ou le maintien de près de 2 900 emplois dans le pays.
Signalons qu’Advans est l’un des principaux acteurs de la microfinance en RDC.

Jordache Diala

Touchée par le Covid-19, la République Démocratique du Congo peut compter sur la Chine au-delà de ses propres efforts et ses stratégies mises en place pour agir de manière efficiente contre la propagation de cette pandémie sur son sol. Cette thèse a été soutenue par l’Ambassadeur de Chine en RDC, au cours d’un entretien avec la presse congolaise à Kinshasa.

L'Agence Galaxie médias, Conseil en communication de la société Angel Cosmetics, en collaboration avec Caritas Congo, a organisé hier, lundi 16 mars 2020, au Siège de Caritas Congo, une séance de restitution des actions humanitaires opérées en faveur des déplacés de guerre à l'Est de la République démocratique du Congo.

*Ce n’est que le vendredi 27 mars dernier que le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a signé deux ordonnances importantes qui trainaient sur sa table depuis plusieurs semaines. Il s’agit, pour le premier, de celui portant organisation et fonctionnement du gouvernement, modalités de collaboration entre le président de la République et le gouvernement ainsi qu’entre les membres du gouvernement.

Des étudiants de l’UPGI éventrant le boa
L’Université panafricaine de bonne gouvernance et d’innovations, en sigle UPGI, située sur l’avenue de l’Université, dans la périphérie de l’arrêt intendance générale de Lemba, a organisé samedi dernier une journée scientifique riche en couleurs, à l’issue de laquelle la communauté estudiantine de cette alma mater s’est explosée tout feu tout flamme, par l’entremise de ses talents.

La première cérémonie de remise des prix de mérite entrepreneurial en RDC s’est déroulée le 12 mars 2020, à Kinshasa. Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba qui présidait cette réception au nom du chef de l’Etat, s’est résolument engagé à placer l’entrepreneuriat local au centre de son action dans le but de rendre les entreprises plus professionnelles et compétitives.

*A deux reprises, le Chef de l’Etat, le Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, s’est adressé à la Nation Congolaise en prenant un train de décisions susceptibles de lutter efficacement contre la pandémie mondiale de Coronavirus qui endeuille le monde avec sa cohorte de plusieurs milliers de décès, déborde pratiquement toute l’organisation des structures sanitaires même dans les pays industrialisés et inexorablement plonge le Monde en récession économique et financière.

La réponse est OUI pour les optimistes, et NON pour les pessimistes. Y réfléchir d’abord avant d’opter pour le OUI ou pour le NON nécessite un esprit critique. Critiquer, c’est bien. Mais proposer une solution à un problème qui se pose, c’est mieux. Mais dans l’un ou l’autre cas, il doit y avoir nécessairement problème en tant qu’«écart qui existe entre ce qui est et ce qui devait être».

Statistiques

6247851
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21347
34630
264578
5748910
943318
559814
6247851

Your IP: 114.119.165.61
2020-05-31 16:45

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg